Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le manque d'ensoleillement complique les opérations de Philae (CNES)

© Photo ESA/Rosetta/Philae/CIVALe manque d'ensoleillement complique les opérations de Philae (CNES)
Le manque d'ensoleillement complique les opérations de Philae (CNES) - Sputnik France
S'abonner
Le module scientifique européen Philae se trouve actuellement dans endroit peu ensoleillé qui risque de lui poser un problème pour la recharge de ses batteries, a indiqué aux journalistes Jean-Pierre Bibring, responsable de l'atterrissage de Philae.

Le module scientifique européen Philae se trouve actuellement dans endroit peu ensoleillé qui risque de lui poser un problème pour la recharge de ses batteries, a indiqué aux journalistes Jean-Pierre Bibring, responsable de l'atterrissage de Philae.

Actuellement Philae se trouve dans la zone du rayonnement solaire pendant seulement 90 minutes, alors que 6 à 7 heures sont nécessaires pour le bon fonctionnent des panneaux solaires du module.

Après son atterrissage mercredi sur le site prévu sur la comète "Tchouri", le robot il est allé se coincer dans une zone assez accidentée, le long d’une paroi rocheuse, "à un endroit où on ne voulait surtout pas qu’il se pose parce qu’il n’y a pas beaucoup de lumière, seulement une heure trente de jour toutes les douze heures", a déclaré Marc Pircher, directeur du CNES, lors d’un point de presse.

En attendant, Philae travaille bravement. Huit instruments scientifiques sur dix ont été activés. Le robot laboratoire s'est mis à radiographier l'intérieur de la comète, à étudier son magnétisme, à faire des images du sol, à analyser les molécules complexes dégagées par la surface, selon les responsables de la mission Rosetta.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала