Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

« Seller une comète », c’est plus compliqué qu’alunir (astrophysicien)

© © Photo: AP/Michael Probst« Seller une comète », c’est plus compliqué qu’alunir (astrophysicien)
« Seller une comète », c’est plus compliqué qu’alunir (astrophysicien) - Sputnik France
S'abonner
« C’est un travail délicat, presque d'orfèvre. Faire atterrir un appareil sur le noyau de la comète, c’est plus compliqué qu'un atterrissage des astronautes sur la Lune ou sur Mars. Parce qu’il est assez clair, lorsqu'il est question des planètes, du quel champ gravitationnel, de quels sites il s’agit. Et dans ce cas, nous avons pour la première fois rencontré une petite gravité. Des navigateurs ont effectué un travail d’orfèvre », a déclaré le découvreur de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, l’astrophysicien Klim Tchourioumov dans une interview accordée à la radio lettone Baltkom.

Le module Philae de Rosetta a atterri mercredi sur le noyau de trois kilomètres de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko.

L’appareil Philae a déjà réussi à transmettre vers la Terre les données d’un forage expérimental à la surface de la comète.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала