Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ukraine: l'armée doit se préparer à toute éventualité face à la Russie (SNBO)

S'abonner
L'armée ukrainienne doit se préparer à toute éventualité face à la Russie, même à la guerre, a déclaré Andreï Lyssenko, porte-parole du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine (SNBO).

L'armée ukrainienne doit se préparer à toute éventualité face à la Russie, même à la guerre, a déclaré lundi Andreï Lyssenko, porte-parole du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine (SNBO).

"Indépendamment du début annoncé ou non de la guerre, les militaires ukrainiens doivent être prêts à n'importe quelle évolution de la situation, y compris à une agression. Pour cela, la première ligne de défense a été préparée, nos unités ont été renforcées, des moyens techniques de défense et des dispositifs de feu ont été retirés de la réserve, ainsi que des unités de réservistes qui sont prêtes à se rendre à tout endroit où une agression serait susceptible de se produire", a indiqué M.Lyssenko, interrogé par les journalistes sur le degré de préparation de l'armée ukrainienne en cas d'hostilités éventuelles contre la Russie.

Moscou a déclaré à maintes reprises ne pas être impliqué dans les événements dans le sud-est de l'Ukraine. Le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch a estimé la semaine dernière que les accusations de l'Otan à l'endroit de la Russie servaient à justifier le renforcement de la présence militaire de l'Alliance à proximité des frontières russes. Par ailleurs, Moscou ne cesse d'appeler les acteurs extérieurs à faire pression sur Kiev pour l'obliger à respecter les accords de Minsk visant à régler la situation dans le Donbass.

© SputnikUkraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est
Ukraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est - Sputnik France
Ukraine: six mois après le début des hostilités dans l'Est

Kiev a lancé le 15 avril dernier une opération dite antiterroriste en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au renversement du régime du président Viktor Ianoukovitch. Le 5 septembre, les autorités de Kiev ont signé à Minsk un accord de cessez-le-feu avec les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, mais les deux parties s'accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала