Etat islamique: des Français parmi les bourreaux

© Capture d'écran: YoutubeEtat islamique: des Français parmi les bourreaux
Etat islamique: des Français parmi les bourreaux - Sputnik France
Deux ressortissants français pourraient figurer parmi les bourreaux du groupe Etat islamique filmés lors de l'exécution de l'otage américain Peter Kassig, employé de l'organisation humanitaire Special Emergency Response and Assistance (Sera), décapité dimanche avec un groupe de militaires syriens, a annoncé lundi Radio France internationale (RFI).

L'un des bourreaux a été identifié par les services de renseignements français.

Cette information a été confirmée lundi par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"La vidéo diffusée a été analysée par nos services de renseignements. Cette analyse tend à établir, avec une très forte probabilité, qu'un ressortissant français a pu participer directement à la commission de ces crimes abjects. Les investigations se poursuivent, mais une forte présomption existe qu'il pourrait s'agit de Maxime Hauchard, originaire d'une localité du département de l'Eure et parti en Syrie en août 2013 après un séjour en Mauritanie effectué en 2012", a déclaré M. Cazeneuve interviewé par BFMTV.

Originaire de Normandie, Maxime Hauchard (22 ans) a adopté le nom de guerre d'Abu Abdallah al Faransi après avoir rejoint le groupe Etat islamique en Syrie.

Selon RFI, des soupçons pèsent également sur la présence d'un second Français dans cette vidéo. Les deux djihadistes apparaissent à visage découvert.

Fin avril 2014, Bernard Cazeneuve a déclaré devant la Commission des lois de l'Assemblée nationale que 285 ressortissants français se trouvaient sur le territoire syrien et que 120 candidats au djihad étaient en transit entre la France et la Syrie.

L'été dernier, le groupe terroriste Etat islamique a proclamé un "califat islamique" sur les territoires irakiens et syriens tombés sous son contrôle. Ce groupe lié à Al-Qaïda avait gagné en puissance lors des combats en Syrie contre les troupes gouvernementales. L'EI est réputé comme l'une des formations djihadistes les plus cruelles. A la suite de ses actions, plusieurs milliers de civils ont trouvé la mort, des centaines de milliers de personnes ont quitté leurs foyers et des milliers d'autres ont été prises en otages.

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала