Ukraine: l'Occident néglige la volonté des habitants de l'est (Guardian)

Dans son conflit avec la Russie, l'Occident refuse de prendre en compte l'essentiel: la question de savoir si les habitants de l'est de l'Ukraine veulent ou non rester dans les frontières consacrées après la chute de l'URSS en 1991, indique le responsable politique britannique Michael Meadowcroft dans un article publié par le quotidien The Guardian.

Dans son conflit avec la Russie, l'Occident refuse de prendre en compte l'essentiel: la question de savoir si les habitants de l'est de l'Ukraine veulent ou non rester dans les frontières consacrées après la chute de l'URSS en 1991, indique le responsable politique britannique Michael Meadowcroft dans un article publié par le quotidien The Guardian.

Selon M. Meadowcroft, l'Occident doit se demander ce qu'il faudrait faire pour maintenir les régions de l'est au sein de l'Ukraine si leurs populations décidaient de se séparer. Et de nombreux signes indiquent qu'elles le souhaitent en effet, constate le responsable britannique.

"Une sortie de l'impasse ne peut être trouvée qu'à l'aide d'un référendum organisé sur les territoires contestés", estime M. Meadowcroft.

Il juge nécessaire de concevoir un plan et d'associer l'Union européenne et l'OSCE à sa mise en œuvre. La réalisation de ce plan pourrait nécessiter plusieurs mois. Il s'agit de préparer et de tenir un référendum, ce qui permettrait d'éviter des affrontements d'envergure entre les belligérants et d'engager une discussion constructive sur le statut constitutionnel des régions concernées.

"Ces démarches pratiques constituent l'unique moyen possible d'alléger les souffrances des malheureux habitants du Donbass", souligne l'homme politique.

Les dirigeants occidentaux ont auparavant déclaré qu'ils soutenaient l'idée de décentralisation du pouvoir en Ukraine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала