Liban: nouveau report de l'élection présidentielle

La 15e tentative du parlement libanais d'élire un président de la République, poste vacant depuis le 25 mai dernier, a connu un nouvel échec, l'élection présidentielle a été reportée au 10 décembre, rapporte l'agence nationale NNA.

La 15e tentative du parlement libanais d'élire un président de la République, poste vacant depuis le 25 mai dernier, a connu un nouvel échec, l'élection présidentielle a été reportée au 10 décembre, rapporte mercredi l'agence nationale NNA.

Le président du parlement Nabih Berri a convoqué les députés pour élire un nouveau chef de l'Etat. Cependant, le quorum des deux tiers (86 députés sur 128) n'a pas pu être réuni.

Le parlement libanais est profondément divisé entre les deux grands blocs politiques du pays: l'alliance du 8-Mars, alliée du régime de Bachar el-Assad et dirigée par le Hezbollah (chiite) et la coalition anti-syrienne du 14-Mars, dominée par le Courant du futur (majoritairement sunnite).

Depuis l'expiration du mandat présidentiel de Michel Sleimane, le Liban est plongé dans une crise politique, et l'incapacité "technique" à élire son successeur empêche toujours tout dénouement positif. Le pays est en proie à une vacance prolongée du poste présidentiel.

Selon la Constitution, le président du Liban doit être maronite. Les chrétiens maronites, qui appartiennent à l'Eglise catholique, constituent environ 25% de la population libanaise.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала