Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Onu: Moscou soumet un projet de déclaration sur les armes chimiques

© AFP 2021 Philippe GuellandChemical Weapons
Chemical Weapons - Sputnik France
S'abonner
La Russie a soumis au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de déclaration pointant le caractère inadmissible de l'utilisation d'armes chimiques au Proche-Orient, document qui s'est heurté à l'opposition de certains membres du Conseil de sécurité, a annoncé mercredi l'ambassadeur russe à l'Onu Vitali Tchourkine.

La Russie a soumis au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de déclaration pointant le caractère inadmissible de l'utilisation d'armes chimiques au Proche-Orient, document qui s'est heurté à l'opposition de certains membres du Conseil de sécurité, a annoncé mercredi l'ambassadeur russe à l'Onu Vitali Tchourkine.

"Compte tenu des nombreuses informations faisant état de la production et de l'utilisation d'armes chimiques par le terroristes en Syrie et en Irak, ainsi que du risque de voir ces armes tomber entre les mains de formations armées non gouvernementales en Irak et en Libye, la délégation russe a jugé nécessaire d'attirer l'attention sur ces risques et d'envoyer un signal important à tous les acteurs régionaux", lit-on dans une déclaration de M. Tchourkine diffusée mercredi par le service de presse de la mission diplomatique russe.

Selon le document, ce signal consiste à faire savoir que "l'utilisation d'armes chimiques par qui que ce soit ne restera pas impunie".

"Cependant, plusieurs membres du Conseil de sécurité ont dès le début exigé qu'un sens différent soit donné au projet de déclaration russe. Selon eux, il faut mettre l'accent sur le programme chimique militaire syrien, programme qui a déjà été évoqué à plusieurs reprises dans un contexte différent. D'après les auteurs de ces aménagements, cet accent rendrait le texte plus équilibré", a affirmé l'ambassadeur russe.

Selon le diplomate, "dans le contexte où les terroristes continuent à parfaire leurs compétences en matière de production et d'utilisation de gaz de combat et d'autres types d'armes de destruction massive, le deux poids deux mesure est inadmissible et risque d'avoir un effet néfaste".

Selon M. Tchourkine, la partie russe a au départ tenté de prendre en compte les préoccupations d'autres délégations, mais elle a refusé d'adopter l'ensemble des amendements pouvant modifier l'essence du document.

"Nous jugeons inacceptable toute tentative d'établir un parallèle entre, d'une part, le gouvernement syrien qui a adhéré l'année dernière à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques et qui a assuré, en un délai record et dans le contexte d'un conflit violent, la destruction et l'évacuation de toutes les composantes de son arsenal chimique et, d'autre part, les terroristes qui cherchent à acquérir des armes de destruction massive ", a souligné le représentant de la Russie à l'Onu.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала