France: exécutions d'otages mimées dans un centre de loisirs de Colombes (médias)

Quatre animateurs de la ville de Colombes dans les Hauts-de-Seine ont été suspendus jeudi soupçonnés de s'être pris en photo en train de mimer des scènes d’exécution d’otages par des djihadistes.

Quatre animateurs de la ville de Colombes dans les Hauts-de-Seine ont été suspendus jeudi soupçonnés de s'être pris en photo en train de mimer des scènes d’exécution d’otages par des djihadistes.

C'est en voulant préparer une exposition sur le séjour passé à l'île de Groix où la ville possède un centre de vacances, que la mairie découvre une vingtaine de clichés très troublants, révèle Le Parisien vendredi. "Un otage agenouillé impuissant, le journal dans les mains et le couteau sous la gorge. Des geôliers cagoulés et armés. La scène reprend les codes d'une scène d'exécution d'otages, comme celles que les djihadistes de Daech répandent sur la Toile", rapporte le quotidien.

La maire de Colombes, Nicole Goueta, a décidé de suspendre les quatre animateurs et a engagé une procédure disciplinaire, précisant que sur l'un des clichés "on voit un enfant au coin, assis par terre, le regard terrorisé ".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала