Le smartphone russe prépare son entrée sur le marché chinois

© © Photo: RIA Novosti/Anton BelitskiyLe smartphone russe prépare son entrée sur le marché chinois
Le smartphone russe prépare son entrée sur le marché chinois - Sputnik France
Il y a à peine une semaine, la marque russe Yota était méconnue des consommateurs chinois. Mais lors du sommet de l’APEC à Pékin, le président russe Vladimir Poutine a offert au chef d’Etat chinois Xi Jinping un smartphone russe Yotaphone-2.

Depuis ce cadeau du dirigeant russe, la marque est devenue la plus recherchée sur les moteurs de recherche en RPC. Actuellement Yota prépare sa sortie sur le marché de l’Empire du Milieu. Viatcheslav Martynov, le directeur de Yota Devices explique à La Voix de la Russie quels sont les avantages de ce smartphone fabriqué en Russie.

« Le principal avantage du Yotaphone, c’est qu’il est doté d’un second écran sur sa partie arrière. Cet écran ne s’éteint jamais et ne consomme pas beaucoup d’énergie, car cet écran fonctionne à l’encre électronique. C’est sur cet écran qu’apparaît l’information principale concernant le smartphone. Cet écran fonctionnant à l’encre électronique permettra à l’utilisateur de lire confortablement les informations sur le Yotaphone jusqu’à 50 heures d’affilée, sans recharger la batterie ».

Selon Vladislav Martynov, les ventes du YotaPhone-2 vont commencer officiellement en Chine au premier trimestre de 2015. D’abord, les ventes s’effectueront en ligne. Mais Yota Devices envisage aussi d’ouvrir un réseau de boutiques en Chine. La société se concentre actuellement sur l’élaboration de sa stratégie de développement dans ce pays, en tenant compte de la concurrence rude sur ce segment de marché. Les fabricants chinois Xiaomi, Lenovo et Huawei ont presque complètement évincé le coréen Samsung de la place de leader sur le marché chinois des téléphones portables.

« Le marché sur lequel nous allons nous lancer est vaste et possède de très bonnes perspectives de développement », analyse Nikita Maslennikov, conseiller de l’Institut du développement contemporain. « Mais son grand inconvénient, c’est la concurrence sur ce marché. Mais le téléphone russe possède des avantages redoutables, permettant d’y faire face. Et même s’il ne prend que quelques pourcents sur le marché chinois des smartphones, Yota Devices aura de très bonnes perspectives de développement sur ce marché. En outre, cela permettra à la société d’acquérir une expérience riche en matière d’augmentation des exportations de la production russe de très hautes technologies. »

Les ventes du Yotaphone de deuxième génération devraient débuter en décembre de cette année. Le prix de l’appareil s’élèvera à 3800 yuans chinois, soit environ 30.000 roubles. /N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала