Pétrole: coordination Moscou-Riyad-Caracas-Mexico face à la chute des prix

Les ministres de l'Energie saoudien, russe, mexicain et vénézuélien ont convenu à Vienne de coordonner leurs actions en faveur des marchés pétroliers et de se rencontrer dans trois mois, a annoncé Rafael Ramirez, chef de la diplomatie et ex-ministre de l'Energie du Venezuela.

Les ministres de l'Energie saoudien, russe, mexicain et vénézuélien ont convenu mardi à Vienne de coordonner leurs actions en faveur des marchés pétroliers et de se rencontrer dans trois mois, a annoncé Rafael Ramirez, chef de la diplomatie et ex-ministre de l'Energie du Venezuela.

"Tous ont été unanimes à qualifier d'inacceptables les prix actuels du pétrole (…). La question des prix préoccupe tout le monde (…). Cent dollars le baril serait un prix juste", a déclaré M.Ramirez.

Et d'ajouter que lors de cette rencontre quadripartite, les participants avaient étudié l'évolution du marché et les déséquilibres ayant provoqué la chute actuelle des prix du brut pour se concerter sur la manière de rétablir l'équilibre du marché.

Selon M.Ramirez, pour les pays producteurs, membres ou non de l'OPEP, il s'agit, d'ici la prochaine rencontre dans trois mois, de dégager des solutions stables afin de décider d'une démarche consensuelle face à la chute des prix du brut.

Le cours du baril de Brent a chuté de 30% depuis juin, sous 80 dollars, en raison d'une offre accrue par le rapide développement de l'exploitation du schiste aux Etats-Unis et d'une demande mondiale pâtissant du ralentissement économique en Chine et de la faible croissance en Europe.

Mardi midi sur les marchés de l'or noir, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier prochain grappillait 0,4% à 80 dollars, le WTI américain de même échéance l'imitant à 76,1 dollars.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала