Ferguson: la police ordonne aux manifestants de se disperser

Les employés des forces de l'ordre de la ville américaine de Ferguson, en proie à des troubles, ont ordonné aux manifestants de se disperser sous peine d'être arrêtés.

Les employés des forces de l'ordre de la ville américaine de Ferguson, en proie à des troubles, ont ordonné aux manifestants de se disperser sous peine d'être arrêtés.

"A partir de maintenant ce sera considéré comme un rassemblement illégal. Ceux qui refusent d'obtempérer et de se disperser seront arrêtés", lit-on dans un message publié sur le compte Twitter de la police du district de Saint-Louis.

De violentes échauffourées et des pillages ont éclaté à Ferguson, une ville du Missouri, après l'annonce du verdict du grand jury populaire qui a décidé lundi de ne pas poursuivre le policier blanc qui avait tué cet été un jeune Noir, Michael Brown. Au total, plus de 80 personnes ont été arrêtées à Saint-Louis. 25 maisons ont été pillées à Ferguson en une nuit.

Dans la nuit de mardi à mercredi, environ 3.000 personnes ont pris part à une action pacifique à Washington. En outre, selon les médias américains, des actions similaires se sont tenues à Boston et New-York. 24 manifestants ont été arrêtés à Boston.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала