Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pétrole: Lukoil veut relancer ses projets en Iran

© RIA Novosti . Sergei Piatakov / Aller dans la banque de photosSiège de Lukoil en Moscou
Siège de Lukoil en Moscou - Sputnik France
S'abonner
Le PDG du groupe pétrolier russe Lukoil, Vaghit Alekperov, et le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, ont évoqué mercredi la participation éventuelle du groupe à une série de projets en Iran abandonnés suite aux sanctions imposées contre Téhéran, a annoncé à RIA Novosti une source au courant des négociations.

Le PDG du groupe pétrolier russe Lukoil, Vaghit Alekperov, et le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zanganeh, ont évoqué mercredi la participation éventuelle du groupe à une série de projets en Iran abandonnés suite aux sanctions imposées contre Téhéran, a annoncé à RIA Novosti une source au courant des négociations.

Lukoil souhaite participer à la mise en valeur des gisements d'Azar et de Shangule découverts par la société russe en partenariat avec le norvégien Statoil. Les interlocuteurs ont également examiné la possibilité de prospections géologiques conjointes dans le golfe Persique, sur le plateau d'Abadan et dans le secteur iranien de la mer Caspienne.

La prospection géologique effectuée sur le champ pétrolier d'Anaran a permis au consortium réunissant Lukoil et Statoil de découvrir les gisements d'Azar et de Shangule. Les deux sociétés ont négocié avec les autorités iraniennes la possibilité d'exploiter ces gisements, mais aucun contrat n'a été conclu. En 2007, Lukoil s'est retiré du projet Anaran en raison des sanctions internationales décrétées contre la République islamique. En 2013, Téhéran a remboursé à la société russe les 60 millions de dollars engagés dans ce projet.

Selon l'interlocuteur de l'agence, Lukoil cherche actuellement à renforcer ses positions dans les pays du golfe Persique. A cet effet, le groupe forme des alliances avec les compagnies pétrolières nationales.

La source a également indiqué que la chute des prix mondiaux du pétrole n'avait pas été évoquée entre MM. Alekperov et Zanganeh.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала