Législatives en Moldavie: une gifle à la diplomatie européenne (expert)

Les résultats des législatives en Moldavie est une gifle retentissante adressée à la diplomatie européenne, a estimé le directeur de l'Institut moldave d'études diplomatiques et de sécurité Valeri Ostalep lors d'un duplex organisé par l'agence Rossiya Segodnya.

Les résultats des législatives en Moldavie est une gifle retentissante adressée à la diplomatie européenne, a estimé lundi le directeur de l'Institut moldave d'études diplomatiques et de sécurité Valeri Ostalep lors d'un duplex organisé par l'agence Rossiya Segodnya.

"Ces élections constituent la gifle la plus assourdissante à la diplomatie occidentale de ces cinq dernières années. Depuis ces dernières années, la Russie n'y soutenait personne, alors que le nombre de visites de diplomates, de dirigeants et de présidents occidentaux a dépassé toutes les  normes du bon sens. Ils y viennent chaque semaine pour nous dire que nous sommes une histoire fantastique des réussites. Néanmoins, rien ne change, et les gens se rendent très bien compte que ce n'est que du blabla, et que tout ce théâtre de l'absurde est appelé à assurer la victoire à des élections des forces dites pro-occidentales", a déclaré le polotologue.

Et d'ajouter que l'actuel résultat électoral était la gifle la plus assourdissante pour l'Occident, car si l'on prenait le nombre de personnes ayant voté pour les partis se rapportant d'une façon ou d'une autre à la gauche ou déclarant préférer la Fédération de Russie, on constaterait qu'il s'agissait d'une majorité écrasante des électeurs.

Les législatives moldaves se sont déroulées dimanche dernier. Elles opposaient les forces politiques qui forment actuellement l'alliance pro-européenne au pouvoir, les libéraux et les partis de gauche d'opposition qui prônent l'intégration eurasiatique.

Après dépouillement de 87,6% des bulletins, le PS conservait son leadership avec 21,61% des voix. Le Parti libéral-démocrate de Moldavie (LDPM) dirigé par l'ex-premier ministre Vlad Filat se classe deuxième avec 18,96% des scrutins, suivi par le Parti communiste de l'ex-président moldave Vladimir Voronin (18,12%).Le Parti démocrate de Moldavie (DPM) de l'ex-président du parlement Marian Lupu a recueilli 16,03% des voix, suivi du Parti libéral avec 8,85% des suffrages.

Deux forces politiques sont actuellement en lice, le bloc au pouvoir composé des libéraux-démocrates, des démocrates et des libéraux, prônant l'adhésion du pays à l'Union européenne, et les partis d'opposition de gauche (communiste et socialiste) favorables à l'intégration eurasiatique.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала