Russie: pas de reprise économique avant 2017 (HCE)

Les experts du Haut collège d'économie (HCE) de Moscou estiment que la croissance industrielle restera positive ces deux à trois prochains mois, mais que la croissance ralentira dans les années à venir.

La croissance économique russe ne pourrait reprendre qu'en 2017. D'ici là on peut s'attendre, dans le meilleur des cas, à une stagnation du PIB. Le déficit d'investissements dans l'économie russe est le principal facteur aggravant, estiment les experts du Haut collège d'économie de Moscou.

"La croissance économique en Russie ne reprendra pas avant 2017. La croissance industrielle ralentira très probablement d'ici un an et par conséquent la hausse du PIB russe restera nulle dans le meilleur des cas", indiquent les commentaires formulés par le HCE sur l’État et les affaires.

La croissance industrielle restera positive dans les deux ou trois prochains mois, selon les experts, "grâce à l'augmentation de la demande en l'attente d'une montée des prix à cause de la dévaluation du rouble et des substitutions d'importations".

Pour l'instant, le HCE évalue la situation industrielle comme "relativement favorable". Selon l'agence russe des statistiques Rosstat, la croissance de la production industrielle annualisée en Russie s'élevait en octobre à 2,9%, 1,7% sur dix mois. Parmi les raisons d'une telle dynamique les experts soulignent la réduction des importations en Russie et la baisse des frais de change à cause de l'affaiblissement du rouble.

Cependant, à terme, la dynamique industrielle pourrait ralentir avant tout à cause du déficit d'investissements dans l'industrie. "En raison du ralentissement des investissements, la poursuite d'une substitution d'importations active ou l'augmentation des exportations en 2015 est peu plausible. Cela affectera forcément la croissance industrielle et la croissance économique en général", ajoutent les experts du HCE.

Le ministère russe du Développement économique a modifié mardi les prévisions de croissance: elles ont augmenté de 0,5 à 0,6% pour 2014 et il faut s'attendre en 2015 à un fléchissement de 0,8% au lieu d'une croissance de 1,2%. Le ministère prévoit une récession de l'économie russe à l'issue du premier semestre 2015. Le pronostic de croissance industrielle en Russie est passé de 1,7 à 2% pour 2014, mais de 1,6 à 1,1% en 2015.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала