France: l'Assemblée nationale reconnaît l'Etat palestinien

L'Assemblée nationale a adopté mardi par 339 voix contre 151 le projet de résolution socialiste invitant le gouvernement français à reconnaître l'Etat de Palestine.

L'Assemblée nationale a adopté mardi par 339 voix contre 151 le projet de résolution socialiste invitant le gouvernement français à reconnaître l'Etat de Palestine.

Fin novembre, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré que la France devait reconnaître l'Etat palestinien si la dernière tentative de réconciliation entre Palestiniens et Israéliens, entreprise par Paris, échouait.

"Si ces efforts échouent, si cette tentative ultime de solution négociée n'aboutit pas, alors il faudra que la France prenne ses responsabilités en reconnaissant sans délai l'Etat de Palestine", a déclaré le ministre devant l'Assemblée nationale.

La Palestine est actuellement reconnue par 135 pays du monde. En 2012, l'Assemblée générale des Nations unies lui a accordé le statut d'Etat observateur auprès de l'Onu et a réaffirmé "le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et à l'indépendance dans un Etat de Palestine sur le territoire palestinien occupé depuis 1967".

Israël, qui ne s'oppose pas à une solution à deux Etats, n'a toutefois pas reconnu la résolution de l'Assemblée générale et a condamné les Palestiniens pour avoir saisi les Nations unies.

La Suède est le premier pays membre de l'UE à avoir reconnu l'Etat palestinien. Mi-octobre, la Chambre des communes du Parlement britannique a également voté en faveur d'une reconnaissance de l'Etat de Palestine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала