France: l'immigration progresse (OCDE)

L'immigration vers la France a légèrement progressé en 2012, suivant une tendance observée depuis plusieurs années, mais "les défis de l'intégration perdurent", constate l'OCDE dans son rapport annuel publié lundi.

L'immigration vers la France a légèrement progressé en 2012, suivant une tendance observée depuis plusieurs années, mais "les défis de l'intégration perdurent", constate l'OCDE dans son rapport annuel publié lundi.

Le nombre de migrants arrivant en France (258.900) est comparable à celui du Royaume-Uni (286.000) ou de l'Italie (258.000), mais inférieur à l'Allemagne (400.000). Par rapport à 2007, l'immigration a augmenté de 21% en France en 2012, dernière année pour laquelle l'Organisation de coopération et de développement économique a des chiffres complets.
La France est le troisième pays d'accueil de l'OCDE pour les étudiants étrangers : 270.000 au total, soit un doublement depuis 2000. Mais le rythme de croissance s'est ralenti au cours des dernières années. Pour la seule année 2012, cette baisse atteignait 10%. Les nouveaux inscrits venaient de Chine (10.000), du Maroc (6.000) et des Etats-Unis (4.000).
Sur l'intégration post-études, le bilan est mitigé. Un tiers des étudiants choisit de s'installer en France, "une proportion élevée comparée aux autres grands pays d'accueil". Mais "une part encore élevée des jeunes immigrés formés en France se retrouve sans emploi à l'issue de leurs études", déplore l'OCDE. De même, les flux de migrants hautement qualifiés sont de faible ampleur "et la proportion d'immigrés très peu éduqués reste élevée en comparaison internationale", affirme l'OCDE.
Pour ce qui est de l'asile, la France a enregistré 41.000 demandes d'adultes et 14.000 de mineurs en 2012, provenant surtout de la République démocratique du Congo, de la Russie, du Sri Lanka, de la Serbie et du Monténégro.
Le nombre de naturalisations a diminué, tombant à 96.000, soit 16% de moins qu'en 2011. Enfin, le nombre d'expulsions du territoire a augmenté d'environ 9%, concernant 23.000 personnes, selon les chiffres de l'OCDE.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала