Le message annuel du président Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale

© © Photo: RIA Novosti/Mikhail KlimentievLe message annuel du président Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale
Le message annuel du président Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale - Sputnik France
Aujourd'hui le 4 décembre le président de Russie Vladimir Poutine a prononcé au Kremlin un message à l'Assemblée fédérale (parlement) de Russie. Son intervention a commencé à 12H00 heure de Moscou.

Vladimir Poutine a prononcé son 11e message à l'Assemblée fédérale.

DiaporamaMessage annuel de Vladimir Poutine à l'Assemblée fédérale
 

© Photo : RIA Novosti/Mikhail Konovalov

 

Mise à jour : 14:02 (heure de Moscou)

Une substitution aux importations raisonnable sera une priorité durable de la Russie, en toute circonstance, a déclaré le président russe. L'enjeu des programmes de substitution aux importations et de créer " une large couche de compagnies de production qui soient compétitives non seulement à l'intérieur du pays, mais aussi sur des marchés internationaux ", a-t-il dit. Ces compagnies existent déjà en Russie, mais elles éprouvent une pénurie de capitaux, de technologies, de main-d'æuvre et d'équipements. " Il faut lever toutes ces contraintes ", a ordonné le chef de l'Etat. Pour ce faire, il faut un " ascenseur d'investissements " que devraient créer l'Agence des initiatives stratégiques, la Vnesheconombank, le Fonds russe des investissements directs et d'autres agences encore. Une fois ce système mis au point, il faudra " réaliser dès l'année prochaine le premier projet pilote de soutien aux compagnies qui ne font pas partie du secteur des matières premières ".

Mise à jour : 14:00 (heure de Moscou)

Les sanctions et restrictions encouragent à atteindre les objectifs posés, a déclaré le président russe Vladimir Poutine dans son message au parlement. " Les prétendues sanctions et restrictions imposées de l'extérieur sont une incitation à progresser plus vite et de manière plus efficace vers les objectifs assignés ", a-t-il dit. Beaucoup de choses restent à faire en Russie : développer de nouvelles technologies et des produits compétitifs, former une marge de sécurité dans l'industrie, le système financier et la formation des personnels. " Nous disposons pour ce faire d'un vaste marché domestique et de ressources naturelles, de capitaux et de réalisations scientifiques, nous possédons des gens talentueux et intelligents qui sont capables d'apprendre, et vite ", a noté Poutine. " L'essentiel est de laisser les gens s'épanouir ; la liberté dans l'économie et la sphère sociale, ainsi que dans les initiatives civiques est la meilleure réponse aux restrictions imposées de l'extérieur et à nos problèmes intérieurs, estime le président. Plus les gens s'investissent dans l'édification de leur vie, plus ils sont indépendants économiquement et politiquement, plus grand est le potentiel de la Russie ".

Mise à jour : 13:59 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine est certain que son pays est capable de relever n'importe quel défi de l'heure et d'en sortir vainqueur. " Nous sommes prêts à relever n'importe quel défi de l'heure et à vaincre ", a-t-il déclaré à la fin de son message annuel au Parlement.

Mise à jour : 13:58 (heure de Moscou)

" Ce n'est pas de la politicaillerie, mais l'assistance à l'économie ukrainienne qui s'impose d'urgence, mais les collègues occidentaux ne sont pas pressés d'intervenir ", a déclaré le président. Evoquant l'Ukraine, le chef de l'Etat s'est demandé : " Pourquoi le coup d'Etat ? Pourquoi les tirs qui ne discontinuent pas et qui tuent ? L'économie, les finances, le secteur social sont en fait en ruines, la nation est ruinée ". " Ce n'est pas de la politicaillerie, des promesses retentissantes mais creuses qui s'imposent, mais l'assistance urgente à l'économie ukrainienne, à la condition, sans aucun doute, de la réalisation des réformes ". " Mais je ne vois pas nos partenaires occidentaux brëler du désir d'intervenir, pas plus que Kiev de se charger des problèmes de ses citoyens ".

Mise à jour : 13:55 (heure de Moscou) 

Le président Vladimir Poutine propose d'unir les efforts de différents centres de recherche et d'inviter des spécialistes étrangers pour travailler sur des développements technologiques de pointe. " Nous devons réfléchir à la façon, dont nous devrons nous acquitter des problèmes à l'avenir. Je propose de réaliser une initiative technologique nationale. Sur la base de prévisions à long terme il faudra cerner les tâches que la Russie devra résoudre dans 10-15 ans, les solutions de pointe qui seront nécessaires pour assurer notre sécurité nationale, un niveau de vie élevé de la population, le développement des branches technologiques ", a déclaré le président Poutine.

Mise à jour : 13:39 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine a chargé le gouvernement et les autorités locales de durcir le contrôle des prix des produits alimentaires, des médicaments et des articles de première nécessité. " Il convient de défendre les intérêts des citoyens premièrement de ceux à revenus bas ", a-t-il déclare". Le gouvernement et les régions se doivent d'assurer le conträle des prix des produits alimentaires, des médicaments et des articles de première nécessité. Il faut le faire obligatoirement ", est convaincu M.Poutine.

Mise à jour : 13:27 (heure de Moscou)

Poutine fixe pour objectif de porter le niveau des investissements à 25 pour cent du PIB national d'ici à 2018.

Mise à jour : 13:22 (heure de Moscou)

La souveraineté nationale réelle est la condition sine qua non de l'existence de la Russie. "Nous serons souverains ou nous nous dissoudrons, nous nous perdrons dans le monde", a déclaré le président Vladimir Poutine. D'aucuns cherchent à persuader la Russie que la présente politique en Ukraine est "correcte et pondérée et que nous devrions nous y soumettre aveuglement, sans réfléchir". "Il n'en est pas question", a martelé le président. "Si pour certains pays européens la fierté nationale est une notion oubliée depuis belle lurette et la souveraineté, un luxe inabordable, pour la Russie la souveraineté nationale réelle est une condition sine qua non de son existence", a déclaré Vladimir Poutine en ajoutant que "nous devrions nous rendre à l'évidence". "Nous serons souverains ou nous nous dissoudrons, nous perdrons dans le monde, les autres puissances doivent le comprendre", a-t-il conclu.

Mise à jour : 13:19 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine propose d'abandonner un contrôle total et gênant des activités privées et de rendre publique chaque vérification. Dans son message annuel à l'Assemblée fédérale il a prêté attention à " la nouvelle position sur les activités des administrations de contrôle. " Ceci dit, il a avoué que les changements " se produisaient lentement " et que les administrations de contrôle " rendaient difficiles les activités des hommes d'affaires dociles à la loi. " Dans cette optique il a exigé de " faire échapper à un contrôle gênant " les activités privées. " Chaque vérification doit être publique ", a-t-i souligné en ajoutant que cela concernait les établissements publics mais aussi les organisations à but non lucratif. Il a jugé nécessaire d'abandonner " le principe du contrôle total " et de lancer des vérifications là oé il y avait des violations ou des indices de violation.

Mise à jour : 13:16 (heure de Moscou)

L'économie russe doit s'extirper de la zone de croissance zéro pour adopter des rythmes de croissance supérieurs à la moyenne mondiale, a dit Vladimir Poutine en présentant son message au parlement. Dans cette optique, il a posé l'objectif d'atteindre une croissance de productivité du travail de 5% par an et de ramener l'inflation sous la barre des 4%. Le président insiste sur le maintien de la stabilité macroéconomique, mais la répression de l'inflation ne devrait pas se faire au détriment des activités économiques. "Il faut apprendre enfin à marier harmonieusement la modération de l'inflation et l'encouragement des activités économiques", a-t-il dit.

Mise à jour : 13:14 (heure de Moscou)

La Russie a beaucoup d'amis et de partenaires stratégiques dans le monde, a déclaré le président russe Vladimir Poutine. Ces dix dernières années la région Asie-Pacifique s'est développée de façon impétueuse. La Russie, qui fait partie de cette région, va utiliser cet immense potentiel de façon multiforme. On connaît bien les leaders, les locomotives du développement économique global. Parmi eux il y a beaucoup d'amis sincères et de partenaires stratégiques de la Russie, a déclaré le leader russe.

Mise à jour : 13:12 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine propose de figer le système fiscal existant pour quatre ans. "Je propose de figer les conditions fiscales en vigueur pour les quatre années à venir pour ne plus revenir sur ce sujet", a-t-il dit. Et de rappeler que les hommes d'affaires "ont raison d'insister sur une législation stable et des règles prévisibles, notamment en ce qui concerne les impôts". "Je suis absolument d'accord", a-t-il confirmé.

Mise à jour : 13:09 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine a qualifié d'hypocrisie les dissertations au sujet des droits de l'homme justifiant le coup d'Etat opéré en Ukraine. " La Russie a condamné le coup d'Etat, l'usurpation violente du pouvoir effectué à Kiev en février dernier ", a-t-il rappelé. " Tout ce que nous sommes en train d'observer à présent en Ukraine, notamment la tragédie du sud-est, confirme la justesse de notre prise de position ". Les décisions prises par Yanoukovitch pour parfaire le Traité d'association avec l'UE " relevaient parfairement de la compétence de chef d'Etat légitime et reconnu par la communauté internationale ". " Comment aurait-il été possible d'appuyer l'usurpation armée du pouvoir, la violence et les meurtres ? Comment est-il possible de souscrire à cela et disserter en même temps sur la défense du droit international et des droits de l'homme ? C'est du pur cynisme ".

Mise à jour : 13:05 (heure de Moscou)

L'utilisation à mauvais escient des fonds budgétaires alloués aux commandes militaires est une menace directe pour la sécurité nationale.

Mise à jour : 13:04 (heure de Moscou)

Les exportations des produits hautement transformés doivent augmenter de moitié en trois ans.

Mise à jour : 13:02 (heure de Moscou)

Le rouble commence à remonter la pente à la Bourse de Moscou: le dollar redescend sous la barre des 53 roubles.

Mise à jour : 13:02 (heure de Moscou)

La dépréciation du rouble aggrave les risques d'inflations - Poutine.

Mise à jour : 13:01 (heure de Moscou)

Il faut échapper au piège de la croissante à taux zéro pour dépasser le taux de croissance mondial.

Mise à jour : 12:58 (heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine propose une amnistie fiscale totale pour les capitaux, placés dans les zone offshores, à condition que ceux-ci soient rapatriés en Russie ". Je propose une amnistie fiscale totale pour les capitaux à rapatrier sur le territoire national, a-t-il déclaré dans son message annuel à l 'Assemblée fédérale ce jeudi. Bien sûr, il convient d'expliquer aux personnes censées prendre une décision en ce sens ce que veut dire l'amnistie totale. "

Mise à jour : 12:55 (heure de Moscou)

Poutine propose de ne pas vérifier les activités des PME à condition que rien ne soit à reprocher à celles-ci en l'espace de trois ans.

Mise à jour : 12:52 (heure de Moscou)

Poutine exige de lever les obstacles aux activités privées et de les faire échapper à un contrôle gênant.

Mise à jour : 12:51 (heure de Moscou)

La Russie n'entend pas s'embarquer dans une coûteuse course aux armements. Cela étant, elle assurera pleinement sa sécurité, a déclaré jeudi le président russe Vladimir Poutine dans son message annuel à l'Assemblée Fédérale. " Nous n'avons pas l'intention de nous embarquer dans une coûteuse course aux armements. Cela étant, nous assurerons fiablement la sécurité de notre pays dans les nouvelles conditions ", a-t-il déclaré. " Nous le ferons. Nous avons les moyens et des solutions originales " pour le faire, a-t-il résumé.

Mise à jour : 12:41 (heure de Moscou)

" Suite au retrait unilatéral des Etats-Unis du Traité sur ABM en 2002, l'équilibre stratégique des forces est menacé, ce qui est préjudiciable pour les Etats-Unis eux-mêmes ", a rappelé le président russe Vladimir Poutine " Suite au retrait unilatéral en 2002 des Etats-Unis du Traité sur ABM, qui était la pierre angulaire de la sécurité internationale, de l'équilibre stratégique des forces et de la stabilité, les Etat-Unis poursuivent avec insistance leurs activités pour créer leur système global ABM ". " Ces activités ne menacent pas que la sécurité de la Russie, mais du monde entier suite à une éventuelle rupture de l'équilibre stratégique des forces ". " Cette situation nuit aux Etats-Unis eux-mêmes, je présume, parce qu'elle crée une illusion d'invincibilité ", a fait remarquer le chef de l'Etat.

Mise à jour : 12:39 (heure de Moscou)

La Russie n'a pas l'intention de suspendre ses relations avec l'Europe et l'Amérique, a indiqué le président russe Vladimir Poutine. "Nous n'allons, sous aucune circonstance, suspendre nos relations avec l'Europe et l'Amérique, nous allons rétablir et multiplier les liens traditionnels avec le sud du continent américain, nous poursuivrons de coopérer avec l'Afrique, les pays du Proche-Orient", a-t-il déclaré.

Mise à jour : 12:36 (heure de Moscou)

La Russie gardera ses portes ouvertes au monde entier pour drainer des investissements étrangers et réaliser des projets communs, a déclaré le président Vladimir Poutine. "Pour concrétiser tous nos projets de manière inconditionnelle, pour honorer tous les engagements sociaux de l'Etat, formulés dans les décrets présidentiels de mai 2012, il faut donner une réponse à la question de savoir ce que nous allons faire dans l'économie, les finances et la sphère sociale. Quelle sera notre ligne stratégique? Je répète: la Russie restera ouverte au monde entier, à la coopération, aux investissements, à la réalisation de projets communs", a dit le chef de l'Etat.

Mise à jour : 12:35 (heure de Moscou)

La Russie a résisté aux tentatives de la pousser dans la voie de la dislocation suivant le scénario yougoslave, comme elle avait résisté à Hitler, a déclaré le président Vladimir Poutine en présentant, jeudi, son message au parlement. "On aurait aimé nous faire emboîter le pas à la Yougoslavie en nous imposant le scénario de démantèlement et dislocation avec toutes les conséquences tragiques qui en découleraient pour les peuples de Russie. Ils n'ont pas eu gain de cause. Nous leur avons résisté", a-t-il fait valoir.

Mise à jour : 12:33 (heure de Moscou)

"Il est insensé de parler à la Russie en jouant des muscles", a déclaré le président. Cela est aussi vrai pour les situations lorsque le pays est confronté à des difficultés intérieures, comme c'était le cas dans les années 1990 ou au début des années 2000. " Nous n'avons pas oublié qui et comment a soutenu, presque ouvertement, le séparatisme et la terreur chez nous, a indiqué le président. Les assassins qui avaient du sang jusqu'au coude étaient traités en insurgés et pas autrement, ils étaient reçus au plus haut niveau ". Ces " insurgés " se sont déjà manifestés en Tchétchénie. " Je suis sûr que les gars là-bas, les forces de l'ordre locales, s'acquitteront de leur tâche... Appuyons-les ", a ajouté le chef de l'Etat.

Mise à jour : 12:32 (heure de Moscou)

Les sanctions sont nuisibles pour tous, y compris pour ceux qui optent pour elles.

Mise à jour: 12:29(heure de Moscou)

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que la politique de dissuasion à l'encontre de la Russie ne date pas d'hier. "La politique de dissuasion ne date pas d'hier. Elle est appliquée à notre pays depuis des années, des décennies ou des siècles, voire de toute éternité. Bref, à chaque fois que d'aucuns commencent à penser que la Russie est devenue trop forte et indépendante, ces instruments sont actionnés d'urgence", a dit le chef de l'Etat.

Mise à jour: 12:26(heure de Moscou)

Pour la Russie, la Crimée a une immense importance civilisationnelle et sacrale.

Mise à jour: 12:17(heure de Moscou)

Chaque peuple a le droit inaliénable à choisir sa propre voie de développement. La Russie le respectera toujours, concernant l'Ukraine également, a déclaré Vladimir Poutine. " La Russie a non seulement soutenu l'Ukraine et les autres républiques sœurs de l'ancienne Union Soviétique dans leur aspiration à la souveraineté, mais aussi a considérablement contribué à ce processus au début des années 1990. Depuis, sa prise de position n'a pas changé. Chaque peuple a le droit inaliénable et souverain à choisir sa propre voie de développement, ses alliés, les formes d'organisation politique de la société et de développement de son économie, à assurer sa sécurité ", a souligné le président Poutine. " La Russie l'a toujours respecté et le respectera à l'avenir ", a -t- il assuré.

Mise à jour : 12:15 (heure de Moscou)

Poutine a qualifié d'historique la réunification de la Crimée et de Sébastopol avec la Russie (TASS).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала