La Chine se précipite vers l'ISS

© © Photo : NASA TVLa Chine se précipite vers l'ISS
La Chine se précipite vers l'ISS - Sputnik France
Les organisations chinoises de l’aérospatiale ont proposé à Roskosmos de réaliser une série de projets communs sur la Station spatiale internationale (ISS). Une dizaine de projets ont été présentés en tout, dont certains incluent de longues missions des experts chinois à bord de l’ISS. Certains d’entre eux sont assez originaux. Par exemple, des propositions suggèrent de tester sur l’orbite l’efficacité de la médecine chinoise traditionnelle. Les experts affirment qu’elle pourrait aider à lutter contre les effets négatifs de l’apesanteur. Ces projets ont été déposés à l’Académie russe des sciences.

La Chine s’intéresse à l’ISS et cela est tout à fait logique, considère le membre de l’Académie russe d’astronautique Tsiolokovski Andreï Ionine.

« Les Chinois ont à peine commencé à construire leur propre station spatiale et une longue expérience de ce type de projets, réalisé sur l’ISS, leur a été très utile. L’homme qui se prépare à voler sur l’ISS, se familiarise en détail avec la station, les règles d’interaction, et les méthodes de soutien de l’organisme pendant un vol de logue durée. La Chine ne maitrise pas ces techniques. Je considère que cela sera au bénéfice de la Russie de conclure des accords aussi importants à condition que la Chine une station orbitale avec sa participation ».

Le partenaire de la Russie pour l’ISS, les Etats-Unis, semblent sceptiques quant aux projets de la Russie et de la Chine, même s’il s’agit d’un segment russe de la station. Car les Etats-Unis ont bloqué la coopération avec la Chine dans les années 1990. Il faut rappeler qu’un employé chinois de la NASA a été arrêté récemment, lorsqu’il essayait de quitter le territoire américain avec des informations secrètes. Après cela, le Congrès américain a adopté une loi interdisant aux représentants chinois de se trouver sur les sites de la NASA. On ignore donc quelle réaction les Etats-Unis peuvent avoir face à cette décision de la Russie.

A Roskosmos, on estime que les Américains ne vont pas s’opposer à la collaboration de la Russie avec la Chine sur l’ISS, du moins dans le moyen terme. Les programmes de l’ISS jusqu’en 2020 sont décidés à actuellement, et sur cette étape préparatoire, il y a toujours une place pour les compromis.

À la demande du vice-président de la corporation chinoise Great Wall Zhao Chunchao, les autorités chinoises ont l’intention de lever toutes les limitations sur l’exportation des composants aéronautiques en Russie, dans le but de faciliter l'interaction avec leurs partenaires russes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала