Les nationalistes russes veulent mobiliser leurs sympathisants européens

© RIA Novosti . Ilia Pitalev / Aller dans la banque de photosKommersant
Kommersant - Sputnik France
Le parti russe Patrie organisera le 22 mars 2015 à Saint-Pétersbourg le Forum conservateur russe international avec la participation de nationalistes russes et européens, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

Le parti russe Patrie organisera le 22 mars 2015 à Saint-Pétersbourg le Forum conservateur russe international avec la participation de nationalistes russes et européens, écrit vendredi le quotidien Kommersant.

Les représentants des partis parlementaires ont également été conviés. Il est prévu de créer, lors du forum, une structure pour réunir les entités nationalistes de Russie et d'Europe, mais les experts doutent de son efficacité.

Patrie avait déjà tenté à deux reprises d'organiser un rassemblement de nationalistes russes et européens. D'abord avec le Forum national russe contre la tolérance, qui devait se dérouler à Saint-Pétersbourg en mars 2014 puis avait été reporté jusqu'en octobre. Le comité d'organisation a définitivement approuvé hier le concept, la date et le lieu de l'événement. Le terme "tolérance" a été retiré pour "ne pas offusquer les Européens". Comme l'a expliqué le secrétaire exécutif du forum Iouri Lioubomirski, il est prévu de réunir jusqu'à 1 500 membres de partis nationalistes russes et européens le 22 mars 2015. Les organisateurs veulent instaurer, à l'occasion du forum, un mouvement national qui réunirait les forces conservatrices et nationalistes d'Europe et de Russie pour devenir une "tribune toujours active" pour lutter contre les "menaces à la souveraineté et à l'identité nationale".

Côté européen, le Mouvement pour une meilleure Hongrie, le Parti autrichien de la liberté, le parti bulgare Ataka et la Ligue du Nord italienne ont déjà confirmé leur participation. "La liste reste ouverte, affirme Iouri Lioubomirski. La présence de partis parlementaires russes est également prévue".

Selon Alexandre Verkhovski, directeur du centre d'analyse Sova, le forum de Patrie est prévu avant tout pour le public russe: "Les forces nationales russes sont trop dispersées pour avoir leur propre visage. Il s'agit visiblement de rechercher ce visage". Il rappelle que les partis européens de droite participaient souvent aux événements en Russie, mais le forum de Patrie promet d'être le plus important. Alexandre Verkhovski a noté également que ces derniers temps, la Russie cherchait à influer sur la politique européenne via les nationalistes européens, même s'ils n'y arrivent pas vraiment.

"Pour la plupart de mouvements populistes, la proximité avec la Russie ne sera pas un coup de com' très attractif. C'est pourquoi on ne peut pas encore parler d'une alliance clairement constituée entre l'extrême-droite européenne et leurs partenaires russes. La majeure partie des partis d'extrême-droite européens est réticente à interagir. Et ce n'est pas étonnant: leur tâche consiste à représenter les intérêts nationaux. L'interaction au niveau international implique toujours des compromis – cela concerne également les liens avec la Russie".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала