L'UE veut se mettre au gaz azerbaïdjanais (magazine)

L'UE veut augmenter jusqu'à 20 milliards de mètres cubes de gaz la puissance du gazoduc azerbaïdjanais TANAP suite à l'abandon par la Russie de son projet South Stream, annonce dimanche le magazine Der Spiegel.

L'UE veut augmenter jusqu'à 20 milliards de mètres cubes de gaz la puissance du gazoduc azerbaïdjanais TANAP suite à l'abandon par la Russie de son projet South Stream, annonce dimanche le magazine Der Spiegel.

Selon le magazine, une décision à ce sujet a été prise la semaine passée par le président azerbaïdjanais Ilham Aliev, le ministre turc de l'Energie et des Ressources naturelles Taner Yildiz et le nouveau commissaire européen à l'Energie Maros Sevcovic.

"Toutes les conditions techniques sont réunies pour augmenter la puissance (du gazoduc)", a déclaré le commissaire européen. Selon lui, toutes les parties des négociations ont convenu que la construction du gazoduc devait être achevée d'ici 2019.

Le projet TANAP prévoit de construire un système de gazoducs prenant leur départ du gisement azerbaïdjanais de Shah Deniz et passant via la Géorgie, la Turquie, la Grèce, l'Albanie pour arriver dans le sud de l'Italie. Il devra fournir 6 milliards de mètres cubes à la Turquie et 10 milliards à l'UE. Plus tard, la puissance de ce gazoduc pourrait être portée à 31 milliards de mètres cubes par an.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала