Sanctions occidentales: Prague joue les Cassandre pour la Russie de 2015

La Russie ressentira pleinement les effets des sanctions occidentales en 2015, annonce un document de la diplomatie tchèque qui sera débattu lundi lors d'une réunion du gouvernement de la république.

La Russie ressentira pleinement les effets des sanctions occidentales en 2015, annonce un document de la diplomatie tchèque qui sera débattu lundi lors d'une réunion du gouvernement de la république.

"En 2015, la Russie ressentira pleinement les effets des sanctions imposées par les Etats-Unis et l'UE. Mais il ne faudra s'attendre à un changement d'attitude de Moscou envers l'Ukraine qu'à l'horizon plus éloigné dans le temps", indique le document cité dimanche par une édition online de Ceske noviny.

"L'exemple le plus flagrant de l'actuelle situation en Russie sont l'effondrement du rouble, un accès limité aux marchés financiers et la fuite des capitaux. Mariés à la baisse des prix du pétrole, ces facteurs sont susceptibles de provoquer un effet synergétique causant un important préjudice à l'économie russe", affirme le document.

Le ministère tchèque des Affaires étrangères estime que l'effet principal des sanctions jumelé à d'autres facteurs, se fera sentir lors de l'année prochaine, lorsqu'il faudra s'attendre à une accélération de l'inflation,  une montée réelle des prix et une fuite de capitaux étrangers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала