Washington doit définir ses intérêts prioritaires (expert)

L'Amérique a besoin d'hommes politiques capables de fixer des priorités pour le pays et de distinguer les intérêts importants des intérêts secondaires, estime l'analyste politique Doug Bandow.

Sur beaucoup de questions, une mauvaise appréciation de la situation a conduit à des décisions incorrectes vis-à-vis de la Russie, écrit l'analyste politique Doug Bandow dans Forbes.

Selon lui, l'Ukraine n'a pas d'importance du point de vue de la sécurité nationale des USA. L'Europe, elle, a essentiellement des intérêts économiques en ce qui concerne ce pays.

"Il est évident que les Européens préfèrent une Ukraine stable et saine. Cependant, la chute de Kiev ne met pas en péril la nation européenne. Rien n'indique que la Russie compte lancer des divisions blindées réanimées de l'Armée rouge depuis l'Ukraine pour arriver jusqu'à l'Atlantique en passant par la Pologne. Et même si une telle menace se présentait, les Européens devraient alors dépenser davantage d'argent pour leur propre sécurité, au lieu de conclure un accord de sous-traitance sur la sécurité avec l'Amérique", note l'expert.

Doug Bandow pointe également la politique erronée des Etats-Unis vis-à-vis de la Russie et de la Chine.

"Les relations entre la Russie et la République populaire de Chine sont très tendues, mais elles pourraient être unies par la menace émanant des USA. Les législateurs semblent avoir oublié que l'un des principaux objectifs de la politique étrangère d'"ouverture" par rapport à Pékin à l'époque de Richard Nixon était de tenir les deux pays (l'URSS et la Chine) éloignés l'un de l'autre. Aujourd'hui, l'Amérique joue le rôle de l'URSS, et Poutine celui de Nixon", estime l'expert.

D'après lui, les USA ont employé des méthodes incorrectes à l'égard de la Russie à cause d'une mauvaise appréciation de la situation actuelle.

"L'administration Obama a tenté d'imposer sa volonté à Moscou. Il n'existe probablement aucune nation qui ne soit pas blâmée, réprimandée, persécutée ou menacée par les États-Unis. La Russie ne fait pas exception. Mais de nouveau, comme une révélation qui pourrait choquer les autorités américaines, il s'est avéré que la puissance américaine n'était pas sans limite. D'autres pays sont enclins à s'opposer au diktat américain, de la même manière qu'auraient agi les USA dans la situation inverse", écrit Bandow.

L'expert pense que l'Amérique a besoin d'hommes politiques capables de définir les priorités nationales et de distinguer les intérêts importants des intérêts secondaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала