« Le triangle amoureux» de la Russie, de la France et de l'Allemagne

© © Collage : Voix de la Russie« Le triangle amoureux» de la Russie, de la France et de l'Allemagne
« Le triangle amoureux» de la Russie, de la France et de l'Allemagne - Sputnik France
Les relations russo-allemandes ont connu des hauts et des bas : les pays étaient des partenaires mutuellement avantageux en économie et en politique, par exemple, à l'époque d'Otto von Bismarck. On peut se rappeler aussi l’époque du chancelier Willy Brandt qui a réorienté la politique de l'Allemagne vers l'Est. N’oublions pas que la Russie a contribué à la réunification des deux États allemands.

En s'appuyant sur sa neutralité, la Prusse a remporté entre 1864 et 1871 les victoires sur Danemark, l'Autriche et la France, après quoi l’empire allemand a été créé.

La création en 1873 de « l'Union des trois empereurs » (la Russie, l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie), était le pic du rapprochement des deux pays. Plus tard, au XXe siècle, se développait la coopération intense des deux pays jusqu'à la Grande Guerre Patriotique. La catastrophe des deux guerres mondiales et la guerre froide ont influencé ces relations. Mais après le redressement de l'Allemagne, la coopération traditionnelle s'est prolongée à la fin du XXe siècle. Le business allemand s'est solidement implanté en Russie. Voilà un point remarquable : chaque fois que des tensions apparaissaient dans les relations avec l'Allemagne, c’est la France qui occupait sa place de partenaire stratégique, dit le chercheur principal du Centre d’études germaniques de l'Institut de l'Europe de l'Académie des Sciences de Russie Alexandre Kamkine :

« On observe ici un phénomène intéressant, une sorte de rivalité pour les relations plus profondes et étroites avec la Russie. Le célèbre traité de « Réassurance », signé par Otto von Bismarck et le gouvernement russe en 1887, sous-entendait une union pratiquement militaire entre l'empire allemand et l'empire russe si un des participants entrait en guerre. Cet accord était avantageux pour la Russie dans le contexte de la collision possible avec l'empire ottoman, et pour l'Allemagne - dans le contexte d’une nouvelle guerre avec la France. Mais quand le nouveau gouvernement de l’Allemagne a choisi un autre cours politique, anglophile cette fois, le traité a été résilié. Et très vite, six mois plus tard, la France occupe la place de l'Allemagne de partenaire stratégique. »

Le triangle Paris-Berlin-Moscou est très fragile. Si l’on regarde toute l'histoire de la coopération, l'Allemagne et la France semblent jalouses l'une de l'autre, quand il s'agit des relations avec la Russie. Et dans les conditions actuelles, les deux pays sont intégrés trop fortement dans la pyramide transatlantique sous la direction de Washington pour prendre des décisions indépendantes. Pourtant, les prochaines présidentielles en France peuvent tout changer. « Le facteur de Marine Le Pen », comme disent les experts, suscite de l'optimisme quant à l’avenir des relations russo-françaises. /N

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала