Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus d’un tiers des Européens opposés aux sanctions antirusses (sondage)

© Flickr / Bamshad HoushyaniPlus d’un tiers des Européens opposés aux sanctions antirusses (sondage)
Plus d’un tiers des Européens opposés aux sanctions antirusses (sondage) - Sputnik France
S'abonner
Plus d'un tiers des Européens (35%) considèrent que les sanctions de l’Union européenne envers la Russie ont joué un rôle négatif dans le règlement de la crise ukrainienne. Tel est le résultat du sondage réalisé par la société ICM Research en France, au Royaume-Uni et en Allemagne à la demande de l’Agence d’information internationale Rossiya Segodnya.

Plus d'un tiers des Européens (35%) considèrent que les sanctions de l’Union européenne envers la Russie ont joué un rôle négatif dans le règlement de la crise ukrainienne. Tel est le résultat du sondage réalisé par la société ICM Research en France, au Royaume-Uni et en Allemagne à la demande de l’Agence d’information internationale Rossiya Segodnya.

La part des personnes qui ont évalué positivement l’impact des sanctions sur la situation en Ukraine est moins importante et représente 26%, alors que 28% des questionnés sont persuadés que les sanctions n’ont eu aucun impact sur le règlement de la crise ukrainienne.

Des divergences en fonction des pays

L’évaluation du rôle des sanctions envers la Russie divergent sensiblement en fonction du pays. Ainsi, au Royaume-Uni, 40% des personnes questionnées donnent une évaluation positive des sanctions, alors que 21% des sondés considèrent que les sanctions ont joué un rôle négatif dans le règlement de la crise ukrainienne.

© SputnikSanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion - Sputnik France
Sanctions adoptées contre la Russie et mesures de rétorsion

En Allemagne en revanche, 54% des personnes questionnées estiment que les sanctions de l’UE envers la Russie ont un impact négatif sur la crise en Ukraine, tandis que 16% seulement se félicitent de l’introduction des sanctions.

Les habitants de la France occupent une position intermédiaire : la majorité d’entre eux (soit 37%) pensent que les sanctions n’ont pas permis de résoudre la crise, tandis que 30% des répondants notent le rôle négatif des sanctions et 23% des personnes questionnées donnent une évaluation positive de l’introduction des sanctions contre la Russie.

L'enquête a été réalisée par ICM Research entre le 5 et le 17 décembre 2014 sur un échantillon de 3013 personnes (1001 au Royaume-Uni, en 1001 en Allemagne et 1011 en France). L'échantillon pour chaque pays est représentatif au niveau de l’âge, du sexe et de la région géographique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала