Moscou déçu par les sanctions US contre la Crimée

© Sputnik . Vladimir Vyatkin / Aller dans la banque de photosMoscou déçu par les sanctions US contre la Crimée
Moscou déçu par les sanctions US contre la Crimée - Sputnik France
Moscou est déçu par le fait que des pays qui se disent "démocratiques" pratiquent la politique des sanctions au XXIe siècle, a indiqué samedi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

Moscou est déçu par le fait que des pays qui se disent "démocratiques" pratiquent la politique des sanctions au XXIe siècle, a indiqué samedi le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Les nouvelles sanctions imposées unilatéralement par les Etats-Unis et l'Union européenne contre la République de Crimée et la ville de Sébastopol attestent que l'Occident reconnaît de facto que la décision des habitants de la Crimée de réintégrer la Russie a été unanime et librement consentie. D'où la punition «collective» choisie à leur encontre", lit-on dans le communiqué.

"Il est bien triste que les pays qui se disent démocratiques utilisent de telles méthodes au XXIe siècle", souligne le document.

Le 20 décembre, le président américain Barack Obama a imposé un blocus économique à la Crimée en interdisant tout échange économique et commercial avec cette péninsule qui a adhéré à la Fédération de Russie suite à un référendum.

Le Canada envisage lui aussi de compléter la liste des personnes sanctionnées. Selon une déclaration mise en ligne sur le site du premier ministre Stephen Harper, 10 sur les 11 Russes figurant dans la nouvelle liste canadienne sont des parlementaires. Il s'agit notamment du vice-président de la Douma et président du groupe Russie Unie à la chambre basse Vladimir Vassiliev, des députés Leonid Kalachnikov (communiste), Vladimir Nikitine (communiste), Igor Lebedev (libéral-démocrate) et Oleg Lebedev (libéral-démocrate), du vice-président de la Douma Ivan Melnikov (communiste) et des députés Viktor Vodolatski et Svetlana Jourova (membres de la Russie Unie).

La "liste noire" comprend également le sénateur Youri Vorobiev et le chef de la représentation de la République populaire de Donetsk en Fédération de Russie Andreï Rodkine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала