Les trésors du Gokhran russe

Le 22 décembre (11 décembre du calendrier julien) 1719, c’est la date, à partir de laquelle on compte l’histoire du Gokhran (Administration d'Etat de la Russie pour la formation du Fonds national des métaux précieux et des pierres précieuses de la Fédération de Russie, pour le stockage, la distribution et l'utilisation de de pierres et métaux précieux auprès du ministère des Finances la Fédération de Russie).
© Sputnik . Sergey PyatakovLa grande couronne impériale de l'Empire russe, c’est le principal symbole de la puissance des monarques russes. Elle a été fabriquée par le joaillier de la cour Georg Friedrich-Eckart et l’artisan de diamants Jérémie Posier pour le couronnement de l'impératrice Catherine II en 1762. Cette couronne a été créée en un temps record - à peine deux mois. Les deux maîtres ont serti en argent 4936 diamants pesant 2858 carats. Une dentelle de diamants scintillants est ornée de deux lignes de grande perles mattes : un total de 75 pièces ayant la masse totale de 763 carats. La couronne n'a pas de valeur, il est impossible d'estimer même la valeur assurée.
La grande couronne impériale de l'Empire russe, c’est le principal symbole de la puissance des monarques russes. Elle a été fabriquée par le joaillier de la cour Georg Friedrich-Eckart et l’artisan de diamants Jérémie Posier pour le couronnement de l'impératrice Catherine II en 1762. Cette couronne a été créée en un temps record - à peine deux mois. Les deux maîtres ont serti en argent 4936 diamants pesant 2858 carats. Une dentelle de diamants scintillants est ornée de deux lignes de grande perles mattes : un total de 75 pièces ayant la masse totale de 763 carats. La couronne n'a pas de valeur, il est impossible d'estimer même la valeur assurée. - Sputnik France
1/14
La grande couronne impériale de l'Empire russe, c’est le principal symbole de la puissance des monarques russes. Elle a été fabriquée par le joaillier de la cour Georg Friedrich-Eckart et l’artisan de diamants Jérémie Posier pour le couronnement de l'impératrice Catherine II en 1762. Cette couronne a été créée en un temps record - à peine deux mois. Les deux maîtres ont serti en argent 4936 diamants pesant 2858 carats. Une dentelle de diamants scintillants est ornée de deux lignes de grande perles mattes : un total de 75 pièces ayant la masse totale de 763 carats. La couronne n'a pas de valeur, il est impossible d'estimer même la valeur assurée.
© © RIA Novosti/Vladimir VyatkinLes collections des objets phaléristiques et des médailliers représentent une partie importante de la collection du Gokhran. Sur la photo : des pièces d'or royales.
Les collections des objets phaléristiques et des médailliers représentent une partie importante de la collection du Gokhran. Sur la photo : des pièces d'or royales. - Sputnik France
2/14
Les collections des objets phaléristiques et des médailliers représentent une partie importante de la collection du Gokhran. Sur la photo : des pièces d'or royales.
© © RIA Novosti/Iliya PitalevLe Gokhran de la Russie est non seulement le gardien des réserves d'or et d'autres métaux précieux, mais aussi des formations naturelles uniques.
Le Gokhran de la Russie est non seulement le gardien des réserves d'or et d'autres métaux précieux, mais aussi des formations naturelles uniques. - Sputnik France
3/14
Le Gokhran de la Russie est non seulement le gardien des réserves d'or et d'autres métaux précieux, mais aussi des formations naturelles uniques.
© © RIA Novosti/Iliya PitalevUn lingot d'or de la collection du Gokhran.
Un lingot d'or de la collection du Gokhran. - Sputnik France
4/14
Un lingot d'or de la collection du Gokhran.
© © RIA Novosti/Boris BabanovLe Gokhran héberge une collection unique d'œuvres d'art : émail russe, art tcherni, œuvres de plastique d'argent et de pierre, bijoux, etc. Sur la photo : des puisettes, articles d’art décoratif et artisanal des maîtres russes du XIXe siècle.
Le Gokhran héberge une collection unique d'œuvres d'art : émail russe, art tcherni, œuvres de plastique d'argent et de pierre, bijoux, etc. Sur la photo : des puisettes, articles d’art décoratif et artisanal des maîtres russes du XIXe siècle. - Sputnik France
5/14
Le Gokhran héberge une collection unique d'œuvres d'art : émail russe, art tcherni, œuvres de plastique d'argent et de pierre, bijoux, etc. Sur la photo : des puisettes, articles d’art décoratif et artisanal des maîtres russes du XIXe siècle.
© © RIA Novosti/Iliya PitalevL’Etoile et l’Ordre de Saint-Stanislas, Russie, établis en 1765. Un objet exposé de la collection du Gokhran.
L’Etoile et l’Ordre de Saint-Stanislas, Russie, établis en 1765. Un objet exposé de la collection du Gokhran. - Sputnik France
6/14
L’Etoile et l’Ordre de Saint-Stanislas, Russie, établis en 1765. Un objet exposé de la collection du Gokhran.
© © RIA Novosti/Yuriy SomovLes experts du Département pour la réception et le tri des bijoux du Gokhran inspectent soigneusement les articles et déterminent leur valeur historique et artistique.
Les experts du Département pour la réception et le tri des bijoux du Gokhran inspectent soigneusement les articles et déterminent leur valeur historique et artistique. - Sputnik France
7/14
Les experts du Département pour la réception et le tri des bijoux du Gokhran inspectent soigneusement les articles et déterminent leur valeur historique et artistique.
© © RIA Novosti/Vladimir VyatkinL'Ordre de Saint-Vladimir.
L'Ordre de Saint-Vladimir. - Sputnik France
8/14
L'Ordre de Saint-Vladimir.
© © RIA Novosti/Iliya PitalevMédaille Pour la défense de Stalingrad de la collection du Gokhran du ministère des Finances russe.
Médaille Pour la défense de Stalingrad de la collection du Gokhran du ministère des Finances russe. - Sputnik France
9/14
Médaille Pour la défense de Stalingrad de la collection du Gokhran du ministère des Finances russe.
© © RIA Novosti/Boris BabanovUn œuf de Pâques « Tricentaire de la Flotte russe ».
Un œuf de Pâques « Tricentaire de la Flotte russe ». - Sputnik France
10/14
Un œuf de Pâques « Tricentaire de la Flotte russe ».
© © RIA Novosti/Iliya PitalevMédaille « Croix de St. George » de première, deuxième, troisième et de quatrième degré.
Médaille « Croix de St. George » de première, deuxième, troisième et de quatrième degré. - Sputnik France
11/14
Médaille « Croix de St. George » de première, deuxième, troisième et de quatrième degré.
© © RIA Novosti/Yuriy SomovBijoutier monteur au travail, le Département pour la création et la restauration des trésors du Gokhran.
Bijoutier monteur au travail, le Département pour la création et la restauration des trésors du Gokhran. - Sputnik France
12/14
Bijoutier monteur au travail, le Département pour la création et la restauration des trésors du Gokhran.
© © RIA Novosti/Sergey PyatakovDeux dentelle avec glands, épingles-arcs, épingles «paniers», diadème, boucles d'oreilles Cerises, épingle à cheveux « Corne d'abondance ». Or, argent, diamants.
Deux dentelle avec glands, épingles-arcs, épingles «paniers», diadème, boucles d'oreilles Cerises, épingle à cheveux « Corne d'abondance ». Or, argent, diamants. - Sputnik France
13/14
Deux dentelle avec glands, épingles-arcs, épingles «paniers», diadème, boucles d'oreilles Cerises, épingle à cheveux « Corne d'abondance ». Or, argent, diamants.
© © RIA Novosti/Sergey PyatakovRivière. Auteur Victor Nikolaïev, bijoutiers : Viktor Nikolaïev, Guennadi Aleksakine, 1977. Platine, or, diamants, émeraudes. Poids 143,80 grammes.
Rivière. Auteur Victor Nikolaïev, bijoutiers : Viktor Nikolaïev, Guennadi Aleksakine, 1977. Platine, or, diamants, émeraudes. Poids 143,80 grammes. - Sputnik France
14/14
Rivière. Auteur Victor Nikolaïev, bijoutiers : Viktor Nikolaïev, Guennadi Aleksakine, 1977. Platine, or, diamants, émeraudes. Poids 143,80 grammes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала