Papa Noël, offre-moi un drone !

Papa Noël, offre-moi un drone !
Cette année le Père Noël au service de petits Américains est submergé par les demandes bien particulières. L’époque (presque) romantique où les garçons rêvaient d’avoir un camion des pompiers, et les filles – une poupée de plus, ont révolus. Aujourd’hui, tout le monde demande les drones !

Effectivement, si maman a droit à un aspirateur autonome qui se promène à travers tout l’appartement et se range tout seul gentiment dans le coin, qui peut même faire une jolie carrosse pour le chat qui s’y perche pour devenir la coqueluche du Net. Effectivement, si papa a droit au dernier iPhone qui répond à toutes les questions qui lui passent par la tête, donnant tous les renseignements, à partir du prix de la piscine (pas que papa ait des sous pour en acheter, juste comme ça…) jusqu’à la route à prendre pour se rendre dans un bar à la mode… Effectivement, là, un garçon (ou une fille bien renseignée) a droit à un drone !

« Si cet instrument, qui a la forme d'une vis est bien fait, c'est-à-dire fait d'une toile de lin dont les pores sont bouchés avec de l'amidon, et si on le fait tourner rapidement, j'estime que cette vis fera son écrou dans l'air et elle s'élèvera.» - ce sont les propos qu’on retrouve dans les carnets de Leonardo da Vinci vers 1470. « L'armature qui sous-tend la toile ci-dessus sera de roseaux longs et forts ; on peut faire un petit modèle en papier dont l'axe sera une mince lame d'acier, soumise de force à un mouvement de torsion ; rendue à sa liberté, elle fait tourner l'hélice. » Souvent présenté comme une prédiction d’un hélicoptère on y voir (parfaitement) un drone ! On est loin de cette recherche d’un génie, plus de 5 siècles auparavant, mais on n’est pas encore non plus à l’ère du vol libre dans les taxis aériens a la façon du fameux « Cinquième élément ». Il va falloir attendre…

Ce qui est certains qu’on s’y approche à grands pas, que des inventions les plus fantastiques commencent à peupler notre quotidien. L’imprimante 3D est définitivement passée dans l’habitude : on y fait des prothèses ultralégères, des gâteaux, mais aussi des armes…

Pourquoi, marquons-nous entre parenthèses, quoi qu’on veuille inventer, on trouve toujours à un moment donné une déclinaison au profit de l’industrie militaire ?! En novembre dernier, la France a vécu une frayeur : la majorité des centrales nucléaires françaises ont été survolées par des drones. La frayeur était d’autant plus grande que les opérations semblaient être coordonnées. Et, bien que détectés et déterminés comme les appareils (presque) domestiques, tout au moins d’une taille moyenne et visiblement incapables de porter un grand poids, la question trottait dans toutes les têtes : ces engins volants sont-ils vraiment une menace pour la sécurité nucléaire de la France ?

Un confiseur chinois voilait livrer les gâteaux par les drones. Défendu. Pour des raisons de sécurité nationale. Amazon qui a annoncé il y a tout juste un an le programme, baptisé « Amazon Prime Air » pour la livraison de colis, est en retard presque. Ce programme pourrait être opérationnel d'ici quatre à cinq ans, selon la direction, parce qu’il devrait notamment passer des tests de sécurité supplémentaires et l'approbation des autorités de l'aviation, qui interdisent jusqu'à maintenant toute utilisation commerciale d'un drone sur le territoire américain. Mais les particuliers, adultes et enfants se lancent de cœur joie dans cette nouvelle distraction !

La France a également pris des mesures de sécurité face à la déferlante des drones empaquetés par le Père Noël. L'arrêté du 2012 ne prive pas des accros aux nouveaux gadgets de la technologie de leur passe-temps, mais encadre surtout l'usage de la vidéo embarquée sur ces drones. Et là, vous allez être surpris ! « Voler avec un drone doté d'une caméra est interdit sans autorisation ». Pour obtenir le droit d’avoir des images époustouflantes d’environs de votre domicile, il suffit d’adresser une demande officielle auprès de la Direction Générale de l'aviation civile 15 jours avant le vol. Mais la réponse peut intervenir dans un délai d'un mois, gare aux délais de l’administration française : posséder un engin sophistiqué ne vous met pas à l’abri du retard dans le traitement des dossiers par les petites mains de l’administration ! Surtout, si le Père Noël exauce tous les vœux… Cela risque de créer des embouteillages dans l’administration !

Vue ces circonstances, toute cette affaire risque de vous prendre plus de temps et de paperasse qu’un simple cadeau de Noël…

Vous n’êtes pas surs qu’un camion de pompier ferait l’affaire pour votre bambin ?

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала