Perpétuer le souvenir du journaliste Andreï Stenine

© © Photo: RIA Novosti/Grigoriy SisoevPerpétuer le souvenir du journaliste Andreï Stenine
Perpétuer le souvenir du journaliste Andreï Stenine - Sputnik France
Le photographe de Rossia Segodniya Andreï Stenine aurait eu 34 ans le 22 décembre.

C’est la première fois qu’il était absent à cette fête de famille. Le journaliste a péri l’été dernier en Ukraine.

Une plaque commémorative a été inaugurée ce jour-là au 4, Boulevard Zoubovski où travaillait Andreï pour perpétuer son souvenir. Il est représenté de profil et la plaque porte l’inscription suivante : « Au photographe Andreï Stenine, tué en service commandé le 6 août 2014 dans la région de Donetsk ».

Lors de la cérémonie, le directeur général de Rossia Segodniya Dmitri Kisselev a fait valoir l’importance du devoir professionnel et humain auquel était attaché Andreï Stenine :

« Cette plaque commémorative est destinée à perpétuer son exploit et à donner l’exemple d’un journalisme du meilleur aloi, quand le journaliste est prêt à donner sa vie pour que ses spectateurs, auditeurs ou lecteurs puissent voir les événements avec ses yeux. »

A la cérémonie ont également pris part le directeur de l’Agence de presse Mikhaïl Seslavinski, le président de la chaîne VGTRK Oleg Dobrodeev et ses collègues des médias comme VGTRK et la Première chaîne dont des collaborateurs avait péri en couvrant les événements dans l’est de l’Ukraine.

Vera Stenina, la maman d'Andreï, est fière de son fils qui a vécu une vie lumineuse et honnête :

« Mon fils a vu le jour ce jour-ci et voilà que son profil orne aujourd’hui une plaque commémorative. Il a vécu une vie courte mais somme toute heureuse parce qu’il était entouré de gens bien et faisait un métier qu’il aimait. Il avait autour de lui de vrais amis et collègues et je tiens à remercier tous ceux qui ont pris part aux recherches de mon fils, qui l’ont finalement trouvé et perpétuent actuellement son souvenir. Je veux que son souvenir demeure longtemps avec nous. »

Les enquêteurs ont pu établir les circonstances de la mort d'Andreï Senine. Il se trouvait le 5 août dans la ville de Snejnoïé. Le lendemain soir, il était dans la voiture qui se déplaçait en direction de Dmitrovka avec un convoi de réfugiés. Au nord-ouest de Dmitrovka, l’armée ukrainienne et notamment la 79e brigade aéromobile, a tiré sur le convoi à coups de canons et de mitrailleuses lourdes en anéantissant plus de 10 véhicules transportant des civils. Des officiers supérieurs ukrainiens sont arrivés le lendemain sur les lieux de l’incident. Non seulement, ils examinaient les véhicules détruits et les corps mais fouillaient selon les témoins les corps et chargeaient les bagages dans leurs véhicules. Les officiers partis, les véhicules détruits et les corps ont essuyé des tirs de lance-roquettes multiples « Grad ».

Trois journalistes russes de plus ont péri dans le conflit dans l’est de l’Ukraine. Il s’agit notamment des collaborateurs de VGTRK Igor Korneliouk et Anton Volochine et du cameraman de la Première chaîne Anatoli Klian. Un journaliste italien et son collègue ukrainien sont également à déplorer.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала