Le sponsor du terrorisme mondial

© © Photo: Fotolia/f11photoLe sponsor du terrorisme mondial
Le sponsor du terrorisme mondial - Sputnik France
L'intrigue américaine avec les islamistes du Proche-Orient est riche en rebondissements. Elle est en plus fertile : les Etats-Unis ont engendré autant de groupes radicaux de par le monde que cela leur a fait dresser les cheveux.

A l'époque de la guerre froide, la CIA faisait feu de tout bois pour discréditer l'URSS. Mais ni Al-Qaïda, ni l'Etat islamique ne sont devenus amis de Washington.

Les djihadistes ont renoncé au rôle de fantoches utilisées pour renverser des régimes indésirables. En témoignent les décapitations en série de citoyens américains. Les terroristes réclament leur propre Etat, un Califat islamique. Les Etats-Unis et plusieurs autres pays du Golfe ont déjà compris qu'ils ne pourraient plus badiner avec l'opposition islamique.

Le terrorisme est un phénomène des groupes marginaux. Le politologue Ali Gadjizadé signale que l'Etat islamique a regroupé des éléments criminels de nationalités différentes :

« La racaille islamiste du monde entier s'est réunie au sein de cette organisation. Elle a lutté et lutte non seulement contre le régime d'al-Assad, mais aussi contre d'autres groupes qui se battent contre al-Assad. Certains groupes entraînés dans plusieurs pays pourront vouloir faire quelque chose. Mais de toute façon il s'agit des groupes marginaux ».

Les islamistes utilisent toute sorte d'organisations, d'associations, de fonds d'assistance pour gagner à leur cause les Européens. Ils réussissent en la matière, surtout à l'époque des grandes migrations, estime le professeur de l'Institut des pays d'Asie et d'Afrique de l'Université Lomonossov de Moscou Vladimir Issaïev :

« Il y a des calculs, scientifiques compris, qui prouvent qu'un point critique intervient quand le nombre d'immigrés dans un pays atteint 10-12 % de l'ensemble de la population. Des troubles sociaux commencent. Etant donné que la majorité des migrants arrive essentiellement depuis des pays musulmans vers les pays industrialisés, il s'agit des gens les plus lésés et les plus faciles à manipuler. Les organisateurs des groupes terroristes en profitent pour recruter des personnes quasiment analphabètes ».

Dire que les Américains n'ont financé que des groupes armés modérés et qu'ils n'ont pas financé des groupes radicaux c'est dire des mensonges. Toute personne raisonnable a du mal à imaginer des « nervis modérés » qui brandissent des fusils et des couteaux sous l'effet de l'amphitamine.

Il paraît que la compréhension de l'impasse dans laquelle ils se sont retrouvés a poussé les Etats-Unis à former d'urgence une coalition contre l'Etat islamique. Au sein de cette coalition internationale les Etats-Unis mènent des raids aériens contre les positions des djihadistes, néanmoins ces derniers ne deviennent pas moins nombreux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала