Charlie Hebdo: sept personnes en garde à vue (médias)

Au lendemain de l'attentat qui a fait douze morts, les enquêteurs sont sur les traces de Saïd et Chérif Kouachi, âgés respectivement de 34 et 32 ans.

Saïd et Chérif Kouachi, âgés respectivement de 34 et 32 ans, sont toujours recherchés jeudi par la police au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo, ont annoncé les médias français jeudi.

Mourad Hamyd, 18 ans, soupçonné d'avoir aidé les deux tireurs, s'est rendu à la police vers 23 heures après avoir vu que son nom circulait sur les réseaux sociaux. Il a été interpellé et placé en garde à vue, de même que six autres personnes de l'entourage des deux frères.

Selon nos informations, Saïd et Chérif Kouachi sont connus des services de police - l'un comme l'autre étaient fichés à la Direction générale de la sécurité intérieure ainsi qu'à la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris.

Manuel Valls a insisté sur la réponse à donner à cet "acte barbare" : "La mobilisation de la presse, de la société doit se poursuivre pour dire non à ceux qui ont voulu abattre la démocratie en évitant tous les amalgames." "On a voulu assassiner l'esprit français (...), il ne faut pas avoir peur parce que c'est ce que cherchent les terroristes."

Pour François Fillon, la première réponse à donner à l'attentat est "l'unité nationale" : c'est "la meilleure façon de montrer aux terroristes qu'ils n'arriveront pas à mettre à genoux une société démocratique comme la nôtre ", a déclaré l'ancien Premier ministre sur Europe 1.

Marine Le Pen, la présidente du Front national, réitère son souhait d'un "référendum sur la peine de mort" à laquelle elle est "personnellement favorable".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала