SIDA : comment arrêter la peste du XX siècle ?

© © Photo: Flickr.com/Sham Hardy /cc-by-sa 3.0SIDA : comment arrêter la peste du XX siècle ?
SIDA : comment arrêter la peste du XX siècle ? - Sputnik France
Le SIDA est la peste du XX siècle. Environ 5 000 personnes meurent chaque jour des suites de maladies liées d'une façon ou d'une autre au syndrome d'immunodéficience acquise. Une personne en est infectée toutes les 10 secondes.

La plupart des personnes infectées habitent dans des pays sous-développés où la moitié de la population ne se doute même pas qu'elle est malade.

Plusieurs hypothèses existent sur l'origine du SIDA, depuis la possibilité de transmission chez l'homme des virus des chimpanzés par voie sanguine, jusqu'à la version d'après laquelle le virus a été créé aux Etats-Unis en tant qu'instrument visant à réduire la population. Cependant le membre du groupe de travail de la Douma de Russie pour le contrôle des stupéfiants Vitali Bogdantchikov estime qu'aucune version n'a de confirmation exacte :

« Le nombre de versions est immense. Quelles sont les origines du virus ? Il est pratiquement impossible de réponde à la question de savoir d'où il provient, s'il a été créé artificiellement ou suite à un cataclysme naturel ».

Les modes de transmission du virus de l'immunodéficience sont connus. Les plus répandus sont des rapports sexuels non protégés et l'injection de drogues. Il y a en plus des raisons sociales : la misère et la malnutrition. Souvent un facteur psychologique intervient. Infecté par le VIH, l'homme n'est pas en état de faire face aux souffrances morales et beaucoup se donnent la mort. La situation relative à la propagation du SIDA varie selon les pays, mais tous sans exception sont menacés, estime le chef du Centre méthodique et scientifique fédéral de prévention et de lutte contre le SIDA Vadim Pokrovski :

« Chaque pays a ses propres problèmes. Aux Etats-Unis de nombreux Afro-Américains sont infectés suite à l'usage de drogue ou aux rapports sexuels. En Grande-Bretagne les plus touchés sont des homosexuels. En Russie, c'est la drogue et les rapports sexuels entre les hommes et les femmes. A mon avis, il faut prendre des mesures extraordinaires ».

Néanmoins les scientifiques n'abandonnent pas les tentatives pour créer un vaccin contre le SIDA. Vitali Bogdantchikov signale qu'à l'heure actuelle les médecins ont à leur disposition des technologies de pointe :

« Tôt ou tard, un tel vaccin sera créé, j'en suis sûr. En tant que spécialiste, je peux dire qu'il ne faut pas enlever aux gens l'espoir. Il ne faut pas arrêter les recherches et la prévention. Il faut aller de l'avant pour pouvoir aider de nombreuses personnes infectées par cette maladie. L'humanité a plusieurs fois surmonté de tels obstacles relatifs aux maladies qui exterminaient parfois la moitié de la population européenne ».

Le monde connaît plusieurs cas de guérison miraculeuse de sidéens. Notamment de nouvelles-nées des Etats-Unis. Il est difficile de dire s'il s'agit d'un miracle ou des résultats d'un traitement opportun. Les spécialistes ne se hasardent pas à affirmer quoi que ce soit sur cette question. Il y a eu des cas de guérison de malades adultes. Mais on n'en recense que trois.

En notre siècle de technologies innovantes, la médecine moderne est encore incapable de guérir tous les infectés, mais elle fait tout son possible. Pourtant l'homme lui-même doit accorder une attention particulière à sa santé et à sa sécurité.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала