Lettonie: les russophones menacés de fusillade

© © Photo : RIA Novosti. Alexey KudenkoLettonie: les russophones menacés de fusillade
Lettonie: les russophones menacés de fusillade - Sputnik France
Des inconnus ont menacé de fusiller en Lettonie tous les non-citoyens russophones, écrit mercredi le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Des menaces et des insultes ont été proférées sur un forum letton envers plus de 300 000 habitants de la république.

Normunds Grostins, président de l'association Institut letton pour l'avenir, a immédiatement demandé à la police d'ouvrir une enquête et de sanctionner les auteurs de ces menaces.

Il explique dans une interview la réaction des autorités locales à son initiative.

"Ces menaces ont été publiées en commentaire sous une interview du chef de la police de sécurité lettonne. Des inconnus ont menacé en letton qu'"en cas de conflit armé avec la Russie, il faudra fusiller impitoyablement tous les non-citoyens en Lettonie". Il était également écrit qu'il ne resterait plus "aucun non-citoyen". Cette publication a reçu plusieurs mentions "like" et de nombreux commentaires d'approbation. J'estime qu'il s'agit d'une incitation au génocide contre une partie de la population lettonne. J'ai déposé plainte à la police pour demander de mener une enquête et découvrir qui était l'auteur de ces menaces, vérifier si ces gens étaient armés, les désarmer et les traduire en justice pour planification d'un tel crime. D'autant qu'on entend de plus en plus souvent sur internet des menaces et des insultes envers la population russophone de Lettonie.

J'ai envoyé cette plainte lundi par courriel et par courrier recommandé. La police feint de ne pas avoir reçu ma lettre. Certes, les courriels peuvent se perdre. Mais il semble aberrant qu'elles le soient au service de sécurité qui doit traiter avec attention la correspondance reçue par la police.

Les autorités lettonnes alimentent elles-mêmes la haine envers la population russophone.

Par exemple, les menaces en question ont été publiées sous une interview du chef du service de sécurité, qui accusait la Russie d'utiliser l’Église orthodoxe pour influer sur les habitants russophones. Les autorités lettonnes sont en colère parce que ces derniers soutiennent la politique du président Poutine, saluent la réunification de la Crimée avec la Russie et condamnent l'opération militaire des autorités de Kiev contre la population du Donbass.

Nous sentons également que la Lettonie nous a dupé, qui n'a toujours pas accordé à la population russophone les libertés et les droits promis."

 

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала