Les musulmans, premières victimes du fanatisme (Hollande)

© © Photo: RIA Novosti/Vladimir AstapkovichLes musulmans, premières victimes du fanatisme (Hollande)
Les musulmans, premières victimes du fanatisme (Hollande) - Sputnik France
Les musulmans sont dans le monde les "premières victimes du fanatisme, du fondamentalisme, de l'intolérance", a déclaré jeudi le président français François Hollande lors du forum "Renouveaux du monde arabe" à l'Institut du Monde arabe (IMA) à Paris.

"L'islamisme radical qui frappe d'abord les musulmans s'est nourri de toutes les contradictions, de toutes les influences, de toutes les misères, de toutes les inégalités, de tous les conflits non réglés depuis trop longtemps", a indiqué le chef de l'Etat.

Et d'ajouter que l'Islam était une religion compatible avec la démocratie, et que les musulmans avaient les mêmes droits et devoirs que tous les citoyens.

"Les Français de confession musulmane ont les mêmes droits, les mêmes devoirs que tous les citoyens. Ils doivent être protégés. La laïcité y concourt, elle respecte toutes les religions", a souligné le président de la République.

On lit sur la façade du bâtiment de l'IMA "Nous sommes tous Charlie", slogan qui symbolise la solidarité avec les victimes des attentats de Paris.

L'attaque contre Charlie Hebdo perpétrée le 7 janvier dernier a marqué le début d’une série d'attentats dans la région parisienne qui ont fait 17 morts, dont trois policiers.

RIA Novosti

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала