Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Paris: les terroristes ont utilisé des munitions bosniennes vieilles de 30 ans (médias)

© REUTERS / Philippe WojazerParis: les terroristes ont utilisé des munitions bosniaques vieilles de 30 ans (médias)
Paris: les terroristes ont utilisé des munitions bosniaques vieilles de 30 ans (médias) - Sputnik France
S'abonner
Les terroristes qui ont perpétré début janvier une série d'attentats à Paris utilisaient des munitions vieilles de 30 ans transportées clandestinement de Bosnie, a annoncé samedi le quotidien britannique Telegraph, citant une source dans les services de renseignements à Sarajevo.

Les terroristes qui ont perpétré début janvier une série d'attentats à Paris utilisaient des munitions vieilles de 30 ans transportées clandestinement de Bosnie,  a annoncé samedi le quotidien britannique Telegraph, citant une source dans les services de renseignements à Sarajevo.

Selon le journal, les balles tirées lors de l'attaque contre Charlie Hebdo avaient été fabriquées il y a 30 ans en Bosnie qui faisait alors partie de la Yougoslavie. Il s'agit de balles adaptées à la cartouche très répandue de calibre 7,62x39 mm et utilisées dans le pistolet-mitrailleur VZ58 que l'on voit sur la vidéo d'Ahmedy Coulibaly.

Le vice-ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine, Zivko Marjanac, a déclaré que les munitions utilisées par ce terroriste avaient été produites en 1986 par la société locale Igman dans la ville de Konjic, au sud de Sarajevo. Après avoir évoqué la corruption dans l'armée bosnienne, le vice-ministre a précisé que ces balles avaient été fabriquées il y a près de 30 ans et qu'il était aujourd'hui impossible de dire comment elles s'étaient retrouvées en France.

"Nous ne savons pas comment ces munitions sont arrivées en France, mais leur origine bosnienne ne fait aucun doute. La Bosnie a été le théâtre d'hostilités violentes. Dans chaque maison on peut trouver des balles cachées quelque part", rapporte The Telegraph.

La couverture du dernier numéro du magazine bosnien Dani représente une cartouche arborant la marque d'un fabricant d'armes local. Le numéro couvre en détail les attentats en France, soulignant la provenance bosnienne des munitions utilisées par les terroristes.

La perquisition effectuée par la police française dans l'appartement d'Ahmedy Coulibaly à Gentilly (Val-de-Marne) a permis de découvrir un arsenal comprenant  trois fusils d'assaut Kalachnikov, des pistolets Tokarev de fabrication soviétique, un pistolet-mitrailleur tchèque Skorpion et une lance-grenade. Selon la police belge, Ahmedy Coulibaly avait acheté ces armes à Bruxelles, souligne The Telegraph.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала