Les USA créent un monde instable "à leur image" (expert brésilien)

Les États-Unis cherchent à dessiner une carte politique du monde "à leur image" et en fin de compte, la planète se retrouve face à un "risque sans précédent" à cause des nombreuses guerres déclenchées par Washington, estime le politologue brésilien Emir Sader.

Après la Guerre froide, toutes les invasions militaires d'autres pays étaient imputables aux USA - l'hégémonisme américain rend le monde précaire, écrit dans le quotidien El Publico le politologue et journaliste Emir Sader, directeur du Centre de politique publique à l'Université de l’État de Rio de Janeiro.

Le politologue souligne que la Libye, reconnue par les médias occidentaux comme un "État raté", a été bombardée avec l'aval du Conseil de sécurité des Nations unies sous prétexte de "protéger la population civile contre les groupuscules combattant pour le pouvoir". Selon lui, l'Otan a interprété "à sa manière" les résolutions du Conseil pour attaquer systématiquement le régime de Kadhafi, dont le renversement était dans l'intérêt de la politique américaine.

"Qui est responsable de l'anéantissement d'un nouveau pays dans la région? L'Afghanistan, l'Irak, la Syrie et le Yémen, ce n'était pas suffisant?", s'interroge Emir Sader. Après la chute du régime Kadhafi, l'Occident a estimé que sa mission de "protéger les civils" était accomplie, alors que de nouveaux groupes fondamentalistes plus dangereux ont commencé à faire leur apparition dans les régions déstabilisées par les Américains. A l'époque, quand le monde était réparti en sphères d'influence entre deux superpuissances, les conflits qui survenaient (par exemple, la longue guerre entre l'Irak et l'Iran) ne se répandaient pas dans d'autres pays de la région.

Depuis la fin de la Guerre froide, selon Emir Sader, les invasions d'autres pays ont été déclenchées selon "la volonté de l'unique superpuissance". La politique des USA et de leurs alliés européens ont provoqué au Moyen-Orient une situation plus inquiétante que jamais, et si les satellites de Washington répondaient à l'appel de "s'unir pour combattre le monde islamique", la planète deviendrait encore plus explosive.

"Le "monde américain" promis par les États-Unis après la Guerre froide et modelé à leur image, pris dans les tentacules impérialistes de l'Amérique, est en péril à cause des conflits militaires incessants", ajoute le politologue brésilien.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала