Centrafrique: l'employée de l'Onu relâchée par ses ravisseurs

L'employée de l'Onu en Centrafrique enlevée mardi matin à Bangui par des individus armés a été relâchée en fin de journée par ses ravisseurs, rapportent les médias internationaux.

L'employée de l'Onu en Centrafrique enlevée mardi matin à Bangui par des individus armés a été relâchée en fin de journée par ses ravisseurs, rapportent les médias internationaux.

"L'employée de la Mission des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA), enlevée mardi à Bangui, a été libérée", lit-on sur le compte Twitter de la MINUSCA.

Depuis le renversement du président François Bozizé et la prise du pouvoir en mars 2013 par la coalition rebelle Séléka, la Centrafrique a sombré dans le chaos. Malgré l’opération Sangaris, lancée par la France il y a treize mois, le pays reste une vaste zone de non-droit, sous la pression des groupes armés. Selon l'Onu, le conflit a déjà fait plus d'un millier de morts et près d'un million de personnes ont quitté leurs foyers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала