Les constructeurs japonais n'abandonneront pas le marché automobile russe

© © Photo : RIA Novosti/Ruslan KrivobokLes constructeurs japonais n'abandonneront pas le marché automobile russe
Les constructeurs japonais n'abandonneront pas le marché automobile russe - Sputnik France
Selon les données du Comité des constructeurs d'automobiles de l'Association du business européen (AEB) 2,5 millions de voitures neuves ont été vendus en Russie en 2014. Les prévisions des experts pour 2015 sont bien floues.

L'instabilité du rouble et les craintes quant à la réduction de la demande en 2015 poussent les constructeurs américains et européens à suspendre l'assemblage de voitures dans les usines en Russie. En revanche, les voitures japonaises, coréennes et chinoises continuent d'être assemblées comme avant. Le directeur exécutif de l'Association des constructeurs d'automobiles de Russie Igor Korovkine est convaincu que les sociétés européennes, américaines, coréennes et japonaises de délocaliseront pas leur production depuis la Russie en dépit de la situation économique compliquée. L'expert signale que « beaucoup dépendra de la façon de choisir un programme de réduction des frais de production ».

Mitsubishi Motors RUS est devenu la première société japonaise à avoir confié ses projets non seulement pour l'année en cours, mais aussi pour ces prochaines années. Le président de MMS-Rus Takai Naoya a raconté :

« En 2015 Mitsubishi se propose de maintenir sa part du marché conquise à l'issue de 2014 et cela malgré la situation économique actuelle en Russie. L'année dernière la société a enregistré des succès notables: 80 134 voitures Mitsubishi ont été venduees. 8 % de nos ventes globales ont été faites en Russie. Pour Mitsubishi la Russie est non seulement le marché numéro un en termes de ventes, mais aussi un pays très important pour nos plans stratégiques. En 2015 nous nous proposons de porter de 141 à 150 le nombre de nos concessionnaires en Russie. En 2015 nous avons l'intention de mettre sur le marché nos deux nouveaux modèles : Mitsubishi Outlander et Mitsubshi L200. Ces trois prochaines années nous allons restyler nos modèles les plus populaires : Outlander, ASX et Pajero. Tous ils seront assemblés dans notre usine de la région de Kalouga. Nous sommes fiers de présenter nos nouveaux modèles en Russie. La Russie sera également le premier pays du monde où nous réaliserons notre nouvel Outlander ».

Il va de soi que les constructeurs russes et étrangers prennent en considération de tels ou tels indices dans leurs projets. La question est de savoir comment ils seront corrélés avec les possibilités financières des acheteurs potentiels et les difficultés économiques aggravées par des facteurs extérieurs. Takai Naoya a fait part de son opinion sur le marché automobile russe à un envoyé de la radio Sputnik :

« Je considère le marché automobile russe comme très dynamique et prometteur. D'abord, parce que sur 1 000 Russes il y a environ 360 voitures, tandis que ce taux est d'environ 800 aux Etats-Unis et au Japon. Ensuite, en Russie le niveau de la construction d'automobiles est élevé et les réseaux de concessionnaires sont très efficaces. Je tiens à noter que le personnel de ce secteur en Russie est très motivé. J'ai travaillé en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis et je peux comparer. Les Russes sont motivés pour un bon travail ce qui est une des principales conditions de la croissance de la production et des ventes... ».

Selon l'AEB, la Russie garde la deuxième position parmi les principaux marchés automobiles d'Europe. Mais il est notoire que la dynamique des ventes des voitures est un baromètre fondamental de l'état de consommation et de la situation économique du pays en général.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала