La Russie participera aux commémorations d'Auschwitz

© Sputnik . Vladimir Fedorenko / Aller dans la banque de photosNovye Izvestia
Novye Izvestia - Sputnik France
La Russie participera aux commémorations des 70 ans de la libération du camp de concentration nazi d'Auschwitz, le 27 février 2015 en Pologne, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia.

La Russie participera aux commémorations des 70 ans de la libération du camp de concentration nazi d'Auschwitz, le 27 février 2015 en Pologne, écrit jeudi le quotidien Novye Izvestia.

Elle sera représentée par le chef de l'administration présidentielle Sergueï Ivanov, pas par le président.

L'information a été dévoilée par un communiqué sur le site des organisateurs de l'événement. Plus tard, Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a confirmé ces informations lors de sa rencontre avec la presse. Il est à noter que tous les pays invités à la cérémonie ne seront pas représentés par leur président. Ainsi, le Canada et la Grande Bretagne enverront leurs ministres d’État, les États-Unis leur ministres des Finances, la Lettonie le président de son parlement, l'Estonie et l'Argentine seulement leurs ambassadeurs dans le pays. Les commémorations réuniront toutefois le président ukrainien Piotr Porochenko, son homologue allemand Joachim Gauck et plusieurs autres leaders.

Dmitri Peskov, porte-parole du président russe, a récemment annoncé que Vladimir Poutine ne pourrait pas assister aux commémorations à cause de son agenda très dense. La semaine dernière, l'agence Reuters a pourtant estimé que tout s'expliquait en réalité par la position de la Varsovie. Les autorités polonaises n'auraient pas envoyé d'invitations car la visite du leader russe en Pologne pourrait selon eux provoquer un mécontentement de la population, ce qui serait très problématique à l'approche des élections présidentielles et législatives. Dmitri Peskov a confirmé que Vladimir Poutine n'avait pas reçu d'invitation à cet événement, soulignant que "si nous comprenons bien, on n'envoie d'habitude pas d'invitations à ce genre d'événements".

Katarzyna Pelczynska Nalecz, nouvelle ambassadrice de la Pologne en Russie, a quant à elle expliqué la décision des autorités officielles de ne pas envoyer d'invitations aux commémorations de la libération d'Auschwitz par la volonté d'accorder le plus d'attention que possible aux anciens prisonniers. Selon elle, "malheureusement c'est la dernière date aussi importante que nous serons certainement en mesure de commémorer avec les anciens prisonniers. C'est pourquoi les organisateurs ont décidé de ne pas se concentrer sur la dimension politique mais de donner la parole aux prisonniers".

"Contrairement aux informations de certains médias, le ministère polonais des Affaires étrangères n'a envoyé aucune note diplomatique. Nous soulignons catégoriquement que nous n'avons non plus envoyé aucune invitation, y compris personnelle, à tel ou tel pays. L'annonce a clairement indiqué que tout État pourrait être représenté au niveau le plus élevé", affirme le service de presse du ministère polonais. Autrement dit, tous les pays ont été verbalement prévenus de l'invitation de délégations au niveau décidé par ces États mêmes. "Chaque décision sera respectée non seulement par les organisateurs, mais aussi par les autorités polonaises", souligne le ministère.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала