L’Epiphanie orthodoxe épouse l’âme slave

L’Epiphanie orthodoxe épouse l’âme slave
Le 20 janvier les Russes se sont massivement baignés à l’air libre dans les fleuves et étangs de leur immense pays. Le rite du « baptême d’eau » est vieux de plus d’un millénaire et remonte à l’époque où les princes de l’ancienne Russie faisaient convertir les païens en les plongeant dans l’élément aquatique. Depuis cette tradition a revêtu un caractère sacré d’abnégation et du triomphe de l’esprit sur l’instinct d’autoconservation et la peur tout simplement de plonger dans l’eau noire et fumante dégagée de l’emprise de la glace.

Mais pour que tout se passe en bonne et due forme il y a un ta s de règles à respecter. Il faut tout d’abord que dans la nuit de Baptême du Christ selon le calendrier julien (introduit par Jules César, 13 jours de décalage par rapport au calendrier grégorien de l’Europe Occidentale), le curé bénisse l’eau en y plongeant sa croix pectorale avec les prières du jour. A partir de ce moment-là et jusqu’au dernier coup de minuit du jour prochain c’est-à-dire pour 24 heures, l’eau est considérée comme bénite et toute personne désireuse d’y plonger lave ses pêchés et en ressort prête pour la vie nouvelle dans le Christ. Et comme les rivières sont cachées sous une carapace de glace, les Russes n’hésitent pas à pratiquer des trous auxquels ils donnent la forme d’une croix orthodoxe à deux branches. Spectaculaire et inoubliable cette file d’attente des gens se tenant en maillot de bain par moins 10 ou 15 degrés centigrades qui se presse sur la glace pour effectuer à leur tour un plongeon trois fois de suite en se signant et en déclarant haut et fort leur foi. Ils étaient quelques 150.000 à Moscou à effectuer cette immersion risquée et personne n’est tombé malade. Au total, plus de 2 Millions de Russes poussent leur foi assez loin pour croire au miracle et rejeter les lois du monde physique qui obligent un corps à geler et se retrouver au lit après une telle opération périlleuse. Il va de soi que les ambulances et les sapeurs-pompiers se tiennent à une distance rapprochée et que les baigneurs sont assistés par des religieux. N’empêche qu’il s’agit d’un mouvement de foi spontané que l’on ne peut observer nulle part ailleurs.

Comme cette opération est à l’instar du baptême du Christ dans l’eau du Jourdain, les prêtres orthodoxes considèrent que toute eau douce de la planète Terre devient sacrée pour le jour de l’Epiphanie. Chose extraordinaire, mais il s’avère que les scientifiques le confirment sciemment. Il se trouve que le niveau d’ionisation de l’eau terrestre effectue un bond inexplicable dans la nuit de Baptême selon le calendrier orthodoxe. L’ionisation revient à la norme le lendemain ce qui, une fois de plus, est en parfaite corrélation avec l’explication de l’Eglise que l’eau ne demeure sacrée que 24 heures de suite.

Et s’il n’y a que les plus durs qui font cet acte de foi extraordinaire, des Millions de gens qui ne se sont pas encore décidés, vont tout de même à l’Eglise pour apporter de l’eau à la maison où ils aspergent tous les angles de leur demeure pour en chasser le Malin. Ce rite est largement suivi à l’échelle nationale sur un espace long de la superficie d’un continent – de Kaliningrad à Vladivostok. Comme on le voit, les Russes et tous les Orthodoxes à titre général continuent de vivre à l’heure d’une foi et des traditions médiévales étant à cent lieues d’un Occident froid, calculateur et cartésien.

En même temps on ne peut ne pas se poser la question pourquoi tout de même l’eau change ses qualités physiques ce jour-ci et pourquoi cela s’opère selon le calendrier orthodoxe et point selon le calendrier catholique ? Ce phénomène est incontestable mais point révélé au grand public français pour ne pas le faire sortir de sa torpeur athée. On peut dire que l’Epiphanie est le premier exercice mystique pratiqué en masse dans un pays anciennement communiste le deuxième étant le Grand Carême. C’est que les orthodoxes jeûnent en masse pendant 40 jours. Tous ne respectent pas, bien sûr, les prescriptions d’un jeûne sévère monastique, mais il est de bon ton de renoncer à tous les excès, limiter ou arrêter tout simplement de faire l’amour pendant cette période-là, ne pas boire de l’alcool, ne pas jurer, bref, s’évertuer vers la perfection spirituelle. Certes, la pratique dépend du milieu, mais ceux qui le font – et ils sont au nombre de dizaines de Millions à travers le pays – sont profondément respectés par les autres. Le jour où l’on verra une telle attitude en France, les perce-neiges fleuriront en plein hiver. Vient après la période de Pâques orthodoxe et là, une autre surprise vous attend aussi. Ce jour-là le feu sacré s’allume tout seul sur le Tombeau du Christ à Jérusalem. Attention ! Pâques étant une fête mobile, on s’étonne à chaque fois pourquoi l’apparition du feu est de nouveau strictement conforme au calendrier orthodoxe. Toute fraude est à exclure le phénomène prenant lieu en présence des milliers de personnes avec à proximité tous les postes de police israélienne qui n’est pas orthodoxe, bien sûr ! Et ce miracle se produit depuis des millénaires. Mais si les orthodoxes ne sont pas présents dans la Cathédrale du Saint-Sépulcre, alors le feu ne sort pas. Cela ne se fit qu’une seule fois lorsque les catholiques chassèrent les orthodoxes de la cathédrale le jour de l’apparition du feu. Les orthodoxes se tenaient à l’extérieur et priaient. Alors une colonne de la façade s’est fendue en deux et le feu en sortit pour allumer le cierge de l’archevêque orthodoxe qui se tenait à côté de l’édifice.

Le phénomène de l’âme slave est largement connu: les Russes ont une perception mystique et religieuse du monde environnant et l’immense respect du sacré. Sur ce terrain ils rejoignent les musulmans qui, eux aussi, sont nombreux à attester leur foi. Il faudrait peut-être que les catholiques retrouvent le chemin de la cathédrale, eux aussi !

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала