Le prénom Charlie va-t-il connaître un large succès ?

© © Photo : SXC.huLe prénom Charlie va-t-il connaître un large succès ?
Le prénom Charlie va-t-il connaître un large succès ? - Sputnik France
Dans toute la France, des bébés nommés Charlie ont surgi après les événements du 7 janvier dernier, l'assassinat des journalistes de Charlie Hebdo, comme le souligne le sociologue Baptiste Coulmont.

La photo de la main de Marcello, fils de Joey Starr, né le 12 janvier, portant un bracelet de maternité estampillé "Je suis Charlie" (il s'appelle en réalité Marcello) a beaucoup circulé sur les réseaux sociaux, écrit le site BFMTV.

Baptiste Coulmont, auteur de Sociologie des prénoms, a ainsi recensé une vingtaine de Charlie dans toute la France en seulement dix jours, le prénom étant donné en première, deuxième ou troisième position. A Paris, selon les informations fournies par la mairie, depuis le 7 janvier, un seul enfant portant ce prénom en première position est né. Le prénom est par ailleurs présent treize fois en 2e et 3e position. Le fait de lui donner cette place le rend "invisible aux yeux de presque tous" note le sociologue, mais "permanent".

Ce qui explique ainsi, l'explosion de "Barack", aux Etats-Unis en 2009 après l'élection d'Obama, d'un pic de Mazarine en 1996, lorsque l'existence de la fille de François Mitterrand a été révélée. Ou inversement, la dégringolade des Katrina après l'ouragan. Le sociologue s'interroge donc sur les Charlie, se demandant si le 7 janvier sera porteur pour le prénom ou au contraire signera la fin de l'embellie. Il rappelle ainsi que l'engouement pour le prénom est bien antérieur à 2015.

On pourrait par ailleurs voir naître des petits Chérif, Saïd ou Amedy, portant les prénoms des terroristes auteurs des attentats.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала