Un progrès apparu dans la situation dans le Donbass

© © Photo : REUTERS/Valentyn OgirenkoUn progrès apparu dans la situation dans le Donbass
Un progrès apparu dans la situation dans le Donbass - Sputnik France
Un progrès est apparu dans le règlement de la crise dans l'est de l'Ukraine. Les ministres des Affaires étrangères de Russie, d'Ukraine, d'Allemagne et de France réunis à Berlin dans la nuit de mercredi à jeudi sont parvenus à s'entendre sur la nécissité de retirer les armes lourdes de la ligne de séparation entre les militaires ukrainiens et les miliciens. En plus, il a été recommandé à Kiev et aux représentants du Donbass d'intensifier les contacts.

Cette rencontre ne promettait pas des résultats positifs tangibles. Tous les contacts précédents au format Normandie n'étaient pas productifs. Mais il est bon qu'ils ont eu lieu : les gens sont tués dans le Donbass c'est pourquoi il importe de profiter de toute opportunité pour influer sur la situation. Cette fois un progrès inattendu a été enregistré. A l'issue de la rencontre, le ministre des Affaires étrangères de Russie Sergueï Lavrov l'a qualifiée d'utile et a évoqué ses résultats :

« La décision la plus importante adoptée aujourd'hui et reflétée dans la déclaration conjointe est le soutien puissant de la nécessité de retirer d'urgence des armes lourdes de la ligne de démarcation fixée dans les accords de Minsk, notamment dans le mémorandum de Minsk du 19 septembre 2014. C'est juste la même chose qui a été proposée par le président de Russie Vladimir Poutine dans son message au président d'Ukraine Piotr Porochenko le 15 janvier dernier. Nous espérons que le soutien de cette initiative de la part des ministres des Affaires étrangères du « format Normandie » permettra de la réaliser. Je tiens à rappeler que les miliciens de Donetsk et de Lougansk ont déjà donné leur aval au calendrier de retrait des armes lourdes conformément à l'initiative du président de Russie. Nous espérons que les dirigeants ukrainiens feront de même ».

Une percée dans les négociations de Berlin est intervenue au moment où les combats dans la zone de l'aéroport de Donetsk ont pris une mauvaise tournure pour les militaires ukrainiens. La situation est similaire à celle de la fin d'août et du début de septembre 2014. A l'époque les miliciens ont lancé une offensive, l'armée ukrainienne battait précipitamment en retraite et Kiev a accepté une trêve et les négociations avec les représentants du Donbass. Tout a abouti au mémorandum de Minsk sur le règlement par étapes du conflit. Force est cependant de noter que les dirigeants ukrainiens n'ont pas jugé nécessaire de l'accomplir et ont profité de la trêve pour redéployer leurs forces dans l'est du pays. Mais leur nouvelle offensive sur Donetsk lancée à la mi-janvier n'a pas été couronnée de succès. Kiev accepte à nouveau un plan de paix, signale le politologue Viktor Kouvaldine :

« Jusqu'à ces derniers temps le « parti de la guerre » à Kiev n'abandonnait pas l'espoir de résoudre le problème du sud-est par la force et de briser la résistance des miliciens. Les combats sanglants acharnés dans l'aéroport de Donetsk ont causé de lourdes pertes à l'armée ukrainienne et ont démontré que cet espoir était une illusion. D'autant plus que les miliciens ont prouvé qu'ils avaient un contre-jeu sérieux ayant entamé les opérations militaires près de Marioupol qui est un point très important. Cela a fait pencher la balance. C'était une chance pour le « parti de la paix » qui existe également à Kiev et qui est soutenu par de nombreuses forces en Union européenne. Une fenêtre d'opportunité s'est ouverte pour parvenir à des accords réciproques sur une base raisonnable prônée depuis longtemps par la Russie ».

Il importe maintenant, pour reprendre un propos du ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, que la déclaration finale des ministres du format Normandie ne soit pas un bout de papier ce qui dépend dans une plus grande mesure de Kiev et des dirigeants des républiques autoproclamées de Lougansk et de Donetsk. En attendant, le sang continue de couler dans le Donbass.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала