Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes

S'abonner
Le 24 janvier, l'armée ukrainienne a fait état de bombardements de la ville de Marioupol (sud-est) aux lance-roquettes multiples Grad. Les combattants de la "république populaire" de Donetsk ont pour leur part démenti toute responsabilité dans l'attaque.

Le 24 janvier, l'armée ukrainienne a fait état de bombardements de la ville de Marioupol (sud-est) aux lance-roquettes multiples Grad. Les combattants de la "république populaire" de Donetsk ont pour leur part démenti toute responsabilité dans l'attaque.

© REUTERS / Nikolai RyabchenkoLe 24 janvier, l'armée ukrainienne a fait état de bombardements de la ville de Marioupol (sud-est) aux lance-roquettes multiples Grad.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
1/8
Le 24 janvier, l'armée ukrainienne a fait état de bombardements de la ville de Marioupol (sud-est) aux lance-roquettes multiples Grad.
© AP Photo / Sergey VaganovSelon les forces de sécurité ukrainiennes, les bombardements ont fait une trentaine de morts parmi les civils et causé des destructions importantes dans les quartiers est de la ville.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
2/8
Selon les forces de sécurité ukrainiennes, les bombardements ont fait une trentaine de morts parmi les civils et causé des destructions importantes dans les quartiers est de la ville.
© REUTERS / Nikolai RyabchenkoLes combattants de la "république populaire" de Donetsk ont pour leur part démenti toute responsabilité dans l'attaque.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
3/8
Les combattants de la "république populaire" de Donetsk ont pour leur part démenti toute responsabilité dans l'attaque.
© REUTERS / Nikolai RyabchenkoUn porte-parole de l'état-major de la république autoproclamée a affirmé que les tirs de roquettes avaient été réalisés depuis des zones contrôlées par les militaires ukrainiens.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
4/8
Un porte-parole de l'état-major de la république autoproclamée a affirmé que les tirs de roquettes avaient été réalisés depuis des zones contrôlées par les militaires ukrainiens.
© REUTERS / Nikolai RyabchenkoLe vice-président du parlement de la "république de Donetsk" Denis Pouchiline a également rejeté la responsabilité de l'attaque sur Kiev, la qualifiant de "nouvelle provocation".
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
5/8
Le vice-président du parlement de la "république de Donetsk" Denis Pouchiline a également rejeté la responsabilité de l'attaque sur Kiev, la qualifiant de "nouvelle provocation".
© REUTERS / StringerDes représentants du "groupe de contact" sur la crise ukrainienne ont appelé les parties en conflit à se réunir d'urgence pour mettre fin aux hostilités dans le sud-est du pays.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
6/8
Des représentants du "groupe de contact" sur la crise ukrainienne ont appelé les parties en conflit à se réunir d'urgence pour mettre fin aux hostilités dans le sud-est du pays.
© REUTERS / Nikolai RyabchenkoLe chef de la mission d'observation de l'OSCE en Ukraine Ertugrul Apakan a condamné les bombardements de Marioupol et appelé à un cessez-le-feu immédiat.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
7/8
Le chef de la mission d'observation de l'OSCE en Ukraine Ertugrul Apakan a condamné les bombardements de Marioupol et appelé à un cessez-le-feu immédiat.
© AP Photo / Sergey VaganovDébutés en avril 2014, les affrontements entre forces gouvernementales ukrainiennes et indépendatistes du Donbass ont fait plus de 4.800 morts, selon les données des Nations unies.
La ville ukrainienne de Marioupol attaquée aux lance-roquettes - Sputnik France
8/8
Débutés en avril 2014, les affrontements entre forces gouvernementales ukrainiennes et indépendatistes du Donbass ont fait plus de 4.800 morts, selon les données des Nations unies.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала