La BCE lance son programme d'assouplissement quantitatif

© Fotobank.ru/Getty Images Novye Izvestia
Novye Izvestia - Sputnik France
D'ici septembre 2016, la Banque centrale européenne (BCE) envisage de dépenser jusqu'à 60 milliards d'euros par mois pour stimuler la croissance et lutter contre la déflation, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia.

D'ici septembre 2016, la Banque centrale européenne (BCE) envisage de dépenser jusqu'à 60 milliards d'euros par mois pour stimuler la croissance et lutter contre la déflation, écrit lundi le quotidien Novye Izvestia.

Le volume total de ce programme d'assouplissement quantitatif s'élèvera à 1 100 milliards d'euros.

Le chef de la BCE Mario Draghi a annoncé jeudi dernier le lancement du programme européen d'assouplissement quantitatif. Ce n'était pas une surprise: le président français François Hollande en avait déjà parlé comme un fait accompli. Selon les experts, le plus surprenant est que Mario Draghi a fait traîner en longueur le lancement du programme bien que ce denier ait déjà été évoqué sérieusement il y a un an. Malgré tout, le volume déclaré de 1 100 milliards d'euros a fait sensation: tout le monde avait parlé d'une somme deux fois moins importante.

L'annonce du lancement du programme d'assouplissement quantitatif dans la zone euro a immédiatement fait chuter le cours de la monnaie unique de 1,162 dollars à 1,149 pendant quelques minutes pour atteindre ensuite 1,117 dollars. L'euro a également perdu de sa valeur par rapport au rouble pendant les deux derniers jours de travail de la bourse de Moscou, passant de 75 roubles à moins de 72 roubles. Une telle réaction boursière est tout à fait compréhensible: si la BCE fait marcher sa blanche à billets, il y aura désormais plus d'euros et leur valeur diminuera.  
La direction de la BCE suit évidemment l'exemple de la Réserve fédérale des États-Unis, qui est arrivée à surmonter les répercussions de la crise de 2008 à l'aide de trois (!) programmes d'assouplissement quantitatif.

D'après des sources de l'agence Bloomberg, des achats d'obligations européennes devraient commencer en mars. Ces acquisitions de dettes des pays de la zone euro suivront les parts relatives de leurs économies: 18% pour l'Allemagne, 14% pour la France, 12% pour l'Espagne, 9% pour l'Italie et moins de 5% pour les autres pays membres. Ces achats seront limités à 20-25% de la dette de chaque pays, et les titres grecs ne participeront pas au programme.

Tous les experts ne sont pourtant pas certains que l'assouplissement quantitatif européen puisse accélérer la croissance. D'après Lawrence Summers, professeur à Harvard et ancien ministre américain des Finances, le programme européen sera moins efficace que l'américain car les taux d'intérêt dans la zone euro sont déjà très bas, alors que son système bancaire n'a pas la souplesse nécessaire pour augmenter les crédits. "Les guerres monétaires se poursuivent, et l'affaiblissement de la devise nationale reste toujours le moyen le plus facile de soutenir la croissance", estime Gary Cohn, président de Goldman Sachs.   

"Ces 60 milliards d'euros mensuels devrait suffire pour réduire les risques de déflation dans la zone euro, mais le lancement du programme d'assouplissement quantitatif contribuera à affaiblir la monnaie européenne", souligne Igor Nikolaïev, directeur de l'Institut d'analyse stratégique. 
La décision de la BCE pourrait être une bonne nouvelle pour l'économie russe, qui fait face à une crise importante. Le succès de ce programme pourrait soutenir les prix mondiaux de l'énergie (une hausse éventuelle du PIB européen pourrait augmenter la demande) ce qui serait bénéfique pour les exportations russes de pétrole et de gaz.

Néanmoins, tout échec de l'assouplissement quantitatif européen portera un coup sévère contre la Russie, qui dépend énormément des exportations vers l'UE. Valeri Mironov, expert du Haut Collège d'économie, estime que "les conséquences de l'assouplissement quantitatif européen seront minimales compte tenu de la compétitivité des entreprises russes et de la dévaluation du rouble".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала