Ukraine: l'Otan plaide pour un règlement négocié du conflit

© AFP 2022 Oleksandr StashevskiyMilitaires ukrainiens près de Donetsk
Militaires ukrainiens près de Donetsk - Sputnik France
L'Otan estime qu'il n'existe pas de solution militaire à la crise en Ukraine et appelle les parties au conflit à faire tout leur possible pour régler la situation conformément aux accords de Minsk, a annoncé lundi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg à l'issue d'une réunion extraordinaire de la commission Ukraine-Otan.

L'Otan estime qu'il n'existe pas de solution militaire à la crise en Ukraine et appelle les parties au conflit à faire tout leur possible pour régler la situation conformément aux accords de Minsk, a annoncé lundi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg à l'issue d'une réunion extraordinaire de la commission Ukraine-Otan.

"Nous appelons toutes les parties à déployer sans tarder des efforts en vue de trouver une solution pacifique conformément aux accords de Minsk", a déclaré M. Stoltenberg.

Selon lui, tout le monde est persuadé que "le règlement militaire de la crise en Ukraine n'existe pas".

Le secrétaire général de l'Otan a dans le même temps rejeté sur les insurgés la responsabilité de la nouvelle aggravation du conflit dans le Donbass.

"Nous condamnons l'escalade subite des violences provoquée par les séparatistes avec le soutien russe sur la ligne de cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine", a déclaré M. Stoltenberg. D'après lui, le bombardement de Marioupol a été effectué depuis un territoire contrôlé par les insurgés.

Les autorités ukrainiennes ont accusé samedi les brigades indépendantistes d'avoir bombardé le quartier Vostotchy de Marioupol, faisant 30 morts et près de 90 blessés.

Les insurgés ont pour leur part affirmé ne pas disposer de systèmes d'artillerie capables de pilonner ce quartier de la ville. Selon le porte-parole de l'état-major des troupes d'autodéfense de Donetsk, les tirs étaient effectués depuis une région contrôlée par l'armée ukrainienne, ce qui laisse soupçonner une provocation.

Jens Stoltenberg a de nouveau accusé Moscou de soutenir militairement les insurgés, sans toutefois fournir de preuves à l'appui de ses allégations.

"Ces dernières semaines, la Russie a fourni des centaines d'unités de matériel moderne, dont des systèmes de missiles, de l'artillerie lourde, des chars, des véhicules blindés et des armements électroniques", a-t-il affirmé.

Moscou a à plusieurs reprises déclaré que les affirmations selon lesquelles des militaires russes combattent dans le Donbass sont dépourvues de fondements, car personne n'a pu jusqu'à présent fournir aucune preuve de leur présence.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала