Ukraine: l'opération "antiterroriste" menace la Galicie

Kiev semble très irrité par le comportement et l'état d'esprit des habitants de l'ouest de l'Ukraine, qui selon les autorités ne montrent pas suffisamment de zèle sur les fronts de la guerre civile déclenchée par les autorités et, parfois, combattent même du côté du Donbass, écrit vendredi 30 janvier le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

Kiev a déjà promis d'adopter des sanctions allant jusqu'à l'expropriation et la destruction de leur maison.

Kiev semble très irrité par le comportement et l'état d'esprit des habitants de l'ouest de l'Ukraine, qui selon les autorités ne montrent pas suffisamment de zèle sur les fronts de la guerre civile déclenchée par les autorités et, parfois, combattent même du côté du Donbass, écrit vendredi 30 janvier le quotidien Rossiïskaïa gazeta. Kiev a déjà promis d'adopter des sanctions allant jusqu'à l'expropriation et la destruction de leur maison.

Kommersant - Sputnik France
Qui fait la guerre en Ukraine ? La réponse de Poutine
Cette initiative a été avancée par l'ex-ministre ukrainien de l'Intérieur Iouri Loutsenko, qui dirige actuellement la fraction du bloc Piotr Porochenko au parlement ukrainien, la Rada. Il aurait identifié des combattants originaires de Galicie, de Volhynie, de Subcarpatie et de Transcarpatie au sein de la "Brigade slave", qui a participé avec d'autres unités de l'armée de la République populaire de Donetsk (DNR) à la prise de l'aéroport civil aux forces ukrainiennes. On ne peut pas dire qu'il s'agisse d'un scoop – la DNR avaient déjà annoncé auparavant la présence de volontaires des régions de l'ouest, ainsi que de militaires ukrainiens passés de leur côté. Simplement, cette fois, Kiev a reconnu ce fait.

Loutsenko veut également renforcer les sentiments patriotiques là où la mémoire de Bandera et du patriotisme ukrainien doivent être à un niveau inatteignable pour d'autres Ukrainiens: il a proposé à cet effet de démolir les maisons des Galiciens passés du côté du Donbass.

En effet les régions de l'ouest, qui étaient le moteur de l'Euromaïdan, sont soudainement devenues un point sensible pour Kiev: le taux de dérogation au service militaire y est le plus élevé, les Galiciens quittent en nombre l'Ukraine et depuis le début de la guerre civile on y constate une forte montée de sentiments "autonomistes" et "séparatistes".

Les informations sur les pertes depuis le début du conflit ont été rendues publiques en Ukraine. Le site de "contrôle populaire" appelé "Parole et action" a fait la somme de toutes les informations tirées des sources ouvertes pour arriver à 1 422 hommes. Il est à noter que les estimations "officielles" ne dépassent toujours pas la barre psychologique des mille personnes. Sachant que selon les informations des insurgés, l'armée ukrainienne aruait subi des pertes comparables au chiffre du site rien en deux semaines seulement, depuis le début des affrontements pour l'aéroport de Donetsk.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала