OSCE: le groupe de contact présente un plan de réalisation des accords de Minsk

© Photo OSCEФлаги ОБСЕ и Украины
Флаги ОБСЕ и Украины - Sputnik France
Une rencontre du Groupe de contact pour la crise en Ukraine s'est tenue samedi à Minsk en présence des représentants des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, Denis Pouchiline et Vladislav Deïnego, et du négociateur de Kiev et ancien président ukrainien Léonide Koutchma.

Le groupe de contact tripartite pour le règlement de la crise en Ukraine a présenté samedi un plan détaillé de réalisation des accords de Minsk dans la capitale biélorusse, a annoncé dimanche l'OSCE sur son site internet.

"Le Groupe a préparé un plan détaillé de réalisation du Protocole et du Mémorandum de Minsk qui reste un élément indispensable du processus de paix. Malheureusement, les personnes ayant signé ces documents au nom de Donetsk et de Lougansk n'ont pas assisté aux consultations de samedi à Minsk, bien qu'ils soient personnellement invités par le Groupe de contact", a indiqué l'OSCE.

Un militaire ukrainien - Sputnik France
Diplomate russe: le conflit ukrainien réglé en un mois en cas de volonté de Kiev
La rencontre tenue samedi à Minsk n'a pas donné de résultats concrets. Elle s'est déroulée en présence des représentants des républiques autoproclamées de Donetsk (DNR) et Lougansk (LNR), Denis Pouchiline et Vladislav Deïnego, du négociateur de Kiev et ancien président ukrainien Léonide Koutchma, de la représentante de l'OSCE Heidi Tagliavini et de l'ambassadeur russe en Ukraine Mikhaïl Zourabov. Les discussions n'ont pas débouché sur l'adoption d'un document final. La rencontre a été repoussée à plus tard.

"Les représentants de Donetsk et Lougansk n'ont pas été en mesure de discuter des propositions faites par le Groupe de contact. Ils n'ont même pas été prêts à discuter du cessez-le-feu et du retrait des armes lourdes. Ils ont appelé à revoir le Protocole et le Mémorandum", a ajouté l'OSCE.

Le représentant plénipotentiaire de la DNR Denis Pouchiline a déclaré samedi que les dirigeants des républiques autoproclamées arriveraient à Minsk seulement après l'arrêt des tirs de Kiev contre les localités du Donbass, ce qui "implique un ordre du président ukrainien". Il a dénoncé la "politique des ultimatums" de Kiev et a appelé à poursuivre le dialogue.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала