NYT: Riyad réduira sa production pétrolière si Moscou cesse de soutenir Assad

Une telle mesure serait susceptible de faire monter les prix du brut.

L'Arabie saoudite pourrait réduire sa production pétrolière si la Russie cesse de soutenir le gouvernement de Bachar el-Assad en Syrie, rapporte mercredi le New York Times.

Selon le journal qui cite des responsables américains comme saoudiens, au cours de ces derniers mois, des représentants de Riyad ont mené une série de négociations avec la partie russe sur ce sujet sans toutefois parvenir à des "progrès considérables".

Une réduction de production d'or noir par l'Arabie saoudite serait susceptible de faire monter les prix sur le marché et de booster ainsi l'économie russe, largement dépendante envers les recettes pétrolières.

Un site pétrolier - Sputnik France
Pétrole : le principe des envolées et des chutes

Les cours du brut ont perdu environ 50% de leur valeur depuis la mi-juin dernier, plombés par l'abondance de l'offre, le renforcement du dollar et la faiblesse de la demande dans un contexte de ralentissement généralisé de l'économie mondiale. Selon les analystes de Morgan Stanley, il y a "peu de raisons" qui empêchent les prix du pétrole de chuter davantage.

Dans une interview accordée récemment au magazine américain Foreign Affairs, le président syrien Bachar el-Assad s'est déclaré persuadé que la Russie et l'Iran poursuivraient leur soutien au gouvernement de Damas en dépit des problèmes économiques lies à la chute des prix du pétrole.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала