Boko Haram: plus de 200 islamistes tués par les militaires tchadiens

© REUTERSA man holds a sign that reads "Stop Boko Haram" at a rally to support Chadian troops heading to Cameroon to fight Boko Haram, in Ndjamena January 17, 2015.
A man holds a sign that reads Stop Boko Haram at a rally to support Chadian troops heading to Cameroon to fight Boko Haram, in Ndjamena January 17, 2015. - Sputnik France
L'armée tchadienne a lancé une offensive terrestre contre les islamistes de Boko Haram.

Les militaires tchadiens ont éliminé plus de 200 combattants du groupe islamiste Boko Haram lors de combats au Nigeria, rapportent mercredi les médias occidentaux.

"Nous déplorons 9 morts et 21 blessés. Du côté de l’ennemi: plus de 200 morts", indique l'état-major de l'armée tchadienne dans un communiqué.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon - Sputnik France
Ban Ki-moon favorable à une « force multinationale contre Boko Haram »
Les militaires ont également détruit "une dizaine de véhicules équipés d'armes lourdes et des centaines des motos". Le ratissage de la zone se poursuit à l'heure actuelle, indique l'armée.

Auparavant, les forces de sécurité nigérianes ont annoncé avoir abattu près de 500 islamistes qui tentaient de prendre le contrôle de la ville de Maiduguri dans le nord du pays. Dans le même temps, les membres de Boko Haram se sont emparés dans le nord-est du pays de la ville de Monguno, qui compte plus de 100.000 habitants.

Le groupe Boko Haram a revendiqué des dizaines d'attentats terroristes et d'enlèvements massifs. Depuis 2009, les attaques de Boko Haram, qui lutte pour une application stricte de la charia au Nigeria, ont fait plus de 13.000 morts.

En mai dernier, le président nigérian Goodluck Jonathan a annoncé avoir ordonné le lancement d'une opération à grande échelle pour "mettre fin à l'impunité de la secte islamiste Boko Haram sur le sol du Nigeria".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала