Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Livrer des armes à Kiev serait une folie", selon l'ex-ambassadeur des USA

© AP Photo / Evgeniy MaloletkaUkrainian military vehicles drive towards Debaltseve on the outskirts of Artemivsk, eastern Ukraine, Sunday, Feb. 8, 2015
Ukrainian military vehicles drive towards Debaltseve on the outskirts of Artemivsk, eastern Ukraine, Sunday, Feb. 8, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Des fournitures d'armes des USA et des pays occidentaux en Ukraine seraient une "folie", estime l'ex-ambassadeur des USA en URSS Jack Matlock, considéré comme l'un des meilleurs experts de l'espace postsoviétique, écrit jeudi 12 février le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

President Barack Obama gestures during a joint news conference with German Chancellor Angela Merkel in the East Room of the White House in Washington, Monday, Feb. 9, 2015 - Sputnik France
Armes US pour l’Ukraine: Obama n’a encore rien décidé
Lors de son intervention au Club national de presse des USA sur le thème "Les erreurs que nous avons commises dans nos relations avec la Russie — et comment cesser d'en faire", l'ex-ambassadeur a dit espérer que les pays d'Europe occidentale parviendraient à empêcher les plans de Washington d'envoyer des armes à Kiev: "Le président François Hollande et la chancelière Angela Merkel disent clairement qu'il ne faut pas le faire. Aller contre eux dans cette affaire serait une folie".

Matlock est convaincu que "l'Ukraine ne peut pas exister normalement si elle est arrachée à la Russie". Et quand un des journalistes a demandé si ce pays ne devait pas avoir un droit de parole dans la définition de son avenir, il a répondu: "Bien sûr que oui. Mais le problème est l'absence de voix unanime en Ukraine, le pays est divisé".

"Le rétablissement des relations avec la Russie doit devenir une priorité pour les USA. Il faut réduire les frictions pour éviter le risque de confrontation en spirale. Les sanctions nuisent non seulement à l'économie russe, mais aussi aux USA, et la montée des sentiments antiaméricains paraît menaçante", dit-il.

L'ex-ambassadeur n'est pas d'accord avec les affirmations de l'élite politique occidentale selon lesquelles la Russie détruirait l'architecture de sécurité établie depuis la Seconde Guerre mondiale. "La Turquie n'a-t-elle pas envahi Chypre? N'y a-t-il pas eu de guerre dans les Balkans? Les USA et l'Otan n'ont-ils pas bombardé la Serbie, qui n'avait pas attaqué les pays de l'Alliance? Les USA n'ont-ils pas bafoué l'Acte final d'Helsinki en reconnaissant l'indépendance du Kosovo? Les USA ont envahi l'Irak, mais accusent la Russie d'enfreindre les accords internationaux. Admettons, mais Moscou répond "qui êtes-vous pour nous dire quoi faire? Vous êtes vous-mêmes des hypocrites". Et honnêtement, c'est effectivement le cas", conclut Jack Matlock.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала