Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Juncker: la Grèce doit tenir ses engagements

© AFP 2021 Emmanuel DunandEuropean Commission President Jean-Claude Juncker speaks with journalists as he arrives ahead of the European Council Summit at the European Union (EU) Headquarters in Brussels on February 12, 2015
European Commission President Jean-Claude Juncker speaks with journalists as he arrives ahead of the European Council Summit at the European Union (EU) Headquarters in Brussels on February 12, 2015 - Sputnik France
S'abonner
La zone euro a lancé lundi un ultimatum à la Grèce pour qu'elle demande d'ici la fin de la semaine une extension de son programme d'aide financière.

La Grèce doit respecter tous ses engagement financiers envers ses partenaires, a déclaré mercredi le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, rejetant l'idée d’un effacement de la dette grecque.

"Il va sans dire que tous les engagements financiers envers les partenaires européens et internationaux doivent être respectés. Cela doit constituer la base de tout accord", a souligné M.Juncker dans une interview accordée à l'hebdomadaire allemand WirtschaftsWoche.

Greek Prime Minister Alexis Tsipras addresses lawmakers of his leftist Syriza party in the parliament February 17, 2015. - Sputnik France
La Grèce rejette les ultimatums
Et d'ajouter qu'en commun avec le chef de l'Eurogroupe Jeroen Dijsselbloem, il travaillait à présent à une extension du programme d'aide à la Grèce.

Athènes réclame une suppression partielle de sa dette publique qui se monte déjà à 320 milliards d'euros. Le pays refuse de céder aux ultimatums et de poursuivre une politique d'austérité drastique.

Berlin rappelle pour sa part que toute extension de l'aide internationale à la Grèce au-delà du 28 février est "indissociable" de la réalisation par Athènes des réformes prévues par le programme d'aide en cours.

Grichenlands Finanzmarkt - Sputnik France
UE: un accord avec la Grèce n'est pas pour demain

"Il n'est pas acceptable et il ne sera pas accepté qu'on se lance dans une extension sans mise en œuvre des réformes convenues, les deux choses sont indissociables", a déclaré Martin Jäger, le porte-parole du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble.

Les ministres des Finances de la zone euro ont la redoutable tâche de chercher un accord acceptable à la fois par la Grèce et ses bailleurs de fonds internationaux, introuvable depuis l'accession au pouvoir à Athènes du parti anti-austérité Syriza.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала